Produit ajouté.

Reflux gastrique : quels sont les remèdes naturels ?

reflux gastrique et toux remedes naturels

50% des Français souffriraient de reflux acides de manière ponctuelle et 10% de façon chronique. Cela impacte la vie quotidienne de nombreuses personnes qui sont à la recherche de solutions. Nous verrons qu’il y a bien sûr une hygiène de vie à mettre en place mais la phytothérapie, une fois de plus, est là pour apporter un soulagement des symptômes.

Qu’est-ce que le reflux gastro œsophagien (RGO) ?

Il s’agit de la remontée d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage, couramment désigné sous le terme de « brûlures d’estomac ».

Or ce contenu appelé le chyme est mélangé aux sécrétions très acides de l’estomac, les sucs gastriques qui ont pour rôle de dégrader les protéines en molécules plus petites et détruire les microorganismes présents dans le bol alimentaire.

Cette acidité va attaquer les parois de l’œsophage, d’où inflammation de la muqueuse avec sensation d’irritation voire de brûlures.

Lorsque cela se produit tout à fait occasionnellement, pas de conséquences. C’est la répétition de ce phénomène qui va entrainer à la longue des lésions de la muqueuse œsophagienne et des douleurs.

Quelle est l’origine de ce reflux gastrique ?

Au départ il s’agit très souvent d’un mauvais fonctionnement du sphincter entre l’œsophage et l’estomac ; en principe celui-ci ne s’ouvre que pour faire passer le bol alimentaire lors du repas. Sinon il est fermé afin d’éviter justement que le contenu de l’estomac puisse remonter.

On notera que chez le nourrisson ce sphincter est immature d’où des régurgitations fréquentes. Phénomène qui disparait spontanément entre 6 à 12 mois.

Il existe des facteurs facilitant les symptômes du RGO tels que :

  • S’allonger rapidement après le repas
  • L’obésité
  • Le tabagisme
  • Les repas lourds et copieux
  • Certains aliments : café- chocolat-alcool- aliments gras- épices- agrumes- boissons gazeuses- tomates- lait- oignons etc….
  • Une hernie hiatale
  • Les derniers mois de grossesse
  • L’âge : le sphincter peut être « fatigué »
  • Les efforts physiques de certaines catégories de sportifs
  • La prise de certains médicaments allopathiques qui irritent l’œsophage (aspirine, antiinflammatoires non stéroïdiens, antibiotiques, certains somnifères, médicaments contre l’ostéoporose etc…

Quels sont les symptômes du RGO ?

Les symptômes apparaissent surtout après les repas ou en position allongée.

On peut constater :

  • Une sensation de brûlure, nommé pyrosis, remontant derrière le sternum
  • La régurgitation acide en bouche
  • La voix enrouée surtout le matin
  • Un mal de gorge chronique
  • L’asthme
  • La toux chronique
  • Des nausées
  • Une mauvaise haleine
  • Une atteinte de l’émail dentaire

Chez la plupart des personnes ces symptômes se chronicisent.

On peut observer :

  • Une inflammation de l’œsophage avec lésions de la paroi
  • Des hémorragies
  • Des difficultés à avaler liées à une diminution du diamètre de l’œsophage
  • Une œsophagite de Barrett : des cellules de l’intestin migrent et remplacent celles de l’œsophage. Ceci est significatif d’un risque de cancer de l’œsophage et est détecté par endoscopie

Les complications à distance telles que :

  • Une toux chronique
  • Une voix rauque
  • Des spasmes du larynx
  • Un cancer de l’œsophage ou du larynx

En médecine conventionnelle les traitements proposés agissent de façon temporaire sur les symptômes mais il n’y a pas guérison de la maladie.

Que peut-on faire en prévention du RGO ?

En dehors des conseils d’évictions alimentaires (cf. plus haut), d’arrêt du tabac et de maintien d’un poids santé, on notera l’importance de manger lentement et dans le calme en mastiquant correctement.

Rester avec un tiers de l’estomac vide en sortant de table et ne pas s’allonger tout de suite.

Dîner tôt et léger, éviter l’alcool qui augmente les sécrétions acides dans l’estomac.

Eviter le stress, pas de port de vêtements serrés ou ceinture qui appuient sur le sphincter.

Au lit penser à surélever la tête.

Quelles plantes choisir pour les reflux gastriques ?

De par leurs actions calmantes au niveau des muqueuses, anti-inflammatoires, antalgiques, de nombreuses plantes peuvent être évoquées dans l’aide au soulagement des symptômes du RGO. Nous allons en passer quelques-unes en revue, sans doute les plus connues et reconnues dans ce domaine.

La réglisse : « Glycyrrhiza glabra »

C’est la racine de la réglisse qui est reconnue par la commission E pour traiter les ulcères de l’estomac et de l’œsophage.

Parmi les principes actifs on trouve des flavonoïdes, des saponosides, de la glycyrrhizine et de l’acide glycyrrhétique qui facilitent la formation de mucus, sont anti-inflammatoires et cicatrisants de la muqueuse.

Attention à son action hypertensive en usage prolongé.

regastril

Regastril complex c-18

Pour la santé gastro-intestinale. Aide en cas d'inflammations digestives, gastriques et soulage si reflux...
18.30

La guimauve : « Althea officinalis »

La racine de guimauve contient des polysaccharides mucilagineux antiinflammatoires  et diminue l’acidité gastrique.

L’aloe vera : « Aloe barbadensis »

Son gel ou pulpe renferme des mucilages, des polysaccharides qui lui confèrent des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes.

La caroube : « Ceratonia siliqua »

Les pectines de la pulpe du fruit forment un gel visqueux, protecteur de la muqueuse. C’est un antiacide naturel aux vertus cicatrisantes et réparatrices que l’on peut boire pendant 4 semaines à raison de 10 ml/jour.

Le fucus : « Fucus vesiculosus »

Cette algue brune commune contient des polysaccharides (acide alginique, alginates) à l’origine d’un gel visqueux et mousseux formé au contact du suc gastrique acide. Il va former une barrière mécanique flottante qui empêche les remontées acides au niveau de la partie basse de l’œsophage en prise post-prandiale. Ce gel soulage également des brûlures du reflux.

Promo ! extrait de fucus
-17%

Extrait de Fucus

Pour contribuer à la perte de poids et à la stimulation du métabolisme. Aide en cas de régime minceur.
9.90

La mauve : « Malva sylvestris »

Les fleurs contiennent de nombreux principes actifs parmi lesquels des mucilages, des flavonoïdes, aux vertus calmantes.

Le gingembre : « Zingiber officinale »

Le rhizome de gingembre contient, outre des huiles essentielles, des gingerols et gingérénones aux propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et antioxydantes.

Promo ! Curcumasor est un complément alimentaire au gingembre, curcuma et Oliban, il aide à maintenir des articulations souples
-11%

Curcumasor

Synergie de plantes. Conseillé en cas d'inflammations, articulations douloureuses, troubles digestifs.
21.90

Le curcuma : « Curcuma longa »

Le rhizome de curcuma présente de nombreux principes actifs parmi lesquels les curcuminoïdes et la fameuse curcumine, dont la biodisponibilité augmente en milieu huileux et liée à du poivre noir ou du gingembre. Le curcuma est anti ulcéreux, protecteur de l’estomac, grand anti-inflammatoire.

Curcumin

Curcumin

À base de curcuma et de gingembre. Conseillé en cas de troubles et douleurs articulaires ou digestifs.
26.60

La camomille romaine ou noble : « Chamaemelum nobile »

C’est la fleur qui est utilisée dans les brûlures d’estomac avec dyspepsie pour ses propriétés anti-inflammatoires liées à la présence de divers principes actifs dont des flavonoïdes.

extrait de camomille

Extrait de Camomille

Action sédative et apaisante, conseillé en cas de troubles digestifs, nerveux ou de règles douloureuses.
11.95

La camomille allemande ou matricaire : « Matricaria recutita »

Le capitule floral présente de nombreux principes actifs, dont des flavonoïdes, des polysaccharides entre autres, à l’origine des propriétés anti-inflammatoires, spasmolytique, ulcéroprotectrice qui nous intéressent ici.

Quel remède naturel contre la toux en cas de reflux gastrique ?

La toux irritative, toux sèche, déclenchée après les repas ou favorisée par la position allongée est un des symptômes fréquemment rencontré chez les personnes souffrant de remontées acides. En effet l’irritation de la muqueuse œsophagienne peut entrainer diverses manifestations ORL. S’il est indispensable de traiter la cause c’est-à-dire le RGO, il est tout autant indispensable de soulager la personne en atténuant les symptômes.

Pour la toux irritative chronique la phytothérapie a tout un arsenal de plantes à proposer. Parmi lesquelles on retrouve, citées précédemment, la réglisse, la guimauve, la mauve, les camomilles, l’aloe vera…

On peut rajouter :

Le souci : «  Calendula officinalis »

Les fleurs sont riches de principes actifs tels que des mucilages, des flavonoïdes, des saponosides triterpéniques etc… leur conférant des actions anti-inflammatoire, antispasmodique, antihémorragique et cicatrisante. Ces propriétés font du Souci un remède naturel contre le reflux gastrique.

extrait de souci

Extrait de Calendula (Souci)

Aide en cas de cycles menstruels irréguliers ou douloureux, de digestion difficile ou d'immunité faible.
11.95

La myrte : « Myrtus communis »

Dont les sommités fleuries sont riches en huile essentielle à 1,8 cinéole parmi d’autres. C’est surtout sous la forme d’huile essentielle que la myrte va être utilisée pour ses propriétés anti infectieuses avec un tropisme pulmonaire mais aussi des propriétés antitussives et antispasmodiques qui nous intéressent dans le cas de toux chronique. Ce sont ses propriétés qui font de la myrte un remède naturel contre le reflux gastrique.

La propolis

Cette résine collectée par les abeilles sur les bourgeons de certains arbres est un antiinfectieux de premier ordre. Elle a des vertus anti-inflammatoires, mucolytiques, analgésiques et anesthésiantes qui seront mises à profit dans les toux irritatives. Ce sont ses propriétés qui font de la propolis un remède naturel contre le reflux gastrique.

Promo ! extrait de propolis
-11%

Extrait de Propolis

Aide à renforcer l'immunité et à lutter contre les affections de la sphère ORL (rhume, sinusite, rhinite,...
15.80

Conseils divers en cas de RGO

En premier lieu il s’agit de surveiller l’alimentation afin d’éliminer tout aliment pouvant favoriser le RGO (cf paragraphe plus haut).  Ainsi que d’adopter certains conseils d’hygiène de vie, manger dans le calme et mastiquer sont les premiers réflexes à prendre. Penser à gérer son stress (toutes techniques sont bienvenues, à chacun de trouver ce qui lui correspond), à avoir une activité physique modérée et gérer son poids. On peut penser à l’ostéopathie qui en améliorant la mobilité des viscères abdominaux favorisera une digestion optimale.

En remèdes locaux on peut évoquer le jus frais de pomme de terre qui va tapisser la muqueuse avec un effet émollient, à raison d’un demi-verre par jour pendant 3 semaines avant le repas. Le bicarbonate de soude, ½ cuillère à soupe dans un verre d’eau froide à boire par petites gorgées (mais attention à la dose et à la durée de prise car à trop alcaliniser, l’estomac peut produire par effet rebond plus d’acide !).

Et enfin, l’argile blanche, qui est un pansement gastrique naturel, 1 cuillère à café dans un verre d’eau et l’on boit le surnageant, pendant 15 jours. Pour terminer cette revue des remèdes « à l’ancienne », il y a le jus de citron dans un verre d’eau chaude à jeun le matin.

Nous vous conseillons les produits suivants

regastril

Regastril complex c-18

Pour la santé gastro-intestinale. Aide en cas d'inflammations digestives, gastriques et soulage si reflux...
18.30
Promo ! extrait de fucus
-17%

Extrait de Fucus

Pour contribuer à la perte de poids et à la stimulation du métabolisme. Aide en cas de régime minceur.
9.90
extrait de souci

Extrait de Calendula (Souci)

Aide en cas de cycles menstruels irréguliers ou douloureux, de digestion difficile ou d'immunité faible.
11.95

Auteur : Anne-Dominique Meyer, naturopathe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 commentaire

close icon Mes points