Produit ajouté.

Bronchite : quels sont les traitements naturels ?

bronchite traitements naturels

La bronchite est une atteinte des voies respiratoires inférieures. Essentiellement d’origine virale, on compte chaque année environ 10 millions de cas de bronchite en France. L’arrivée du froid est propice aux maladies respiratoires hivernales qui touchent tous les âges. Bien qu’elle soit fréquente et bénigne, la bronchite peut donner lieu à des complications importantes.

Voyons ensemble les remèdes naturels pour calmer la gêne respiratoire ainsi que pour soutenir le système immunitaire.

Qu’est qu’une bronchite ?

La bronchite est une maladie respiratoire qui désigne l’inflammation des bronches. Ces dernières sont des conduits qui amènent l’air depuis la trachée jusqu’aux alvéoles pulmonaires. Lorsque les bronches sont touchées par un virus ou une bactérie, leur muqueuse s’enflamme, s’épaissit et devient irritée. Elles produisent alors plus de mucus pour éliminer l’agent pathogène. Une toux souvent gênante apparaît avec une expectoration difficile.

Les différents types de bronchites

Il existe plusieurs types de bronchites différents :

  • La bronchite aiguë correspond à l’épisode classique de l’inflammation des bronches due à 90% par un virus. Elle est souvent précédée par un gros rhume ;
  • La bronchite chronique est une forme persistante qui dure depuis plusieurs mois. Elle fragilise les parois bronchiques et peut provoquer une insuffisance respiratoire chronique. La BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive) est une forme de bronchite chronique fréquemment retrouvée chez les fumeurs ;
  • La bronchite asthmatiforme (ou asthmatique) associe les symptômes de la bronchite aiguë et ceux de l’asthme, entraînant des difficultés respiratoires avec sensation d’oppression. Ce type de bronchite fait généralement suite à une infection des voies aériennes supérieures comme une rhinopharyngite. Une cause allergique peut aussi être recherchée.
  • La pneumonie ou pneumopathie est une affection d’origine bactérienne (pneumocoque) ou virale. Les symptômes sont assez similaires à ceux de la bronchite mais ces atteintes concernent un ou les deux poumons. Le traitement repose sur la prise d’un antibiotique adéquat en cas de bactérie ;
  • L’emphysème est une maladie dégénérative des alvéoles pulmonaires. Leur destruction est irréversible et évolutive. La cause principale est le tabagisme mais certains composés chimiques volatils fragilisent aussi les poumons.

Symptômes et causes de la maladie

Le symptôme caractéristique de la bronchite est la toux qui débute en étant sèche et irritative. Une fièvre modérée peut également apparaître associée à des courbatures, des maux de tête, des crachats visqueux jaunes ou verts, des douleurs thoraciques avec une gêne pour inspirer. La toux devient grasse au fil des jours.

S’allonger, aller dehors par temps sec ou la fumée de cigarette peut déclencher davantage de quintes de toux. Une sensation d’irritation et de mal de gorge est aussi retrouvée. Une laryngite ou une pharyngite sont parfois suivies d’une atteinte aux bronches.

La bronchite aiguë est une affection respiratoire bénigne provoquée le plus souvent par un virus, elle guérit naturellement en 7 jours.

On parle de bronchite chronique devant une toux persistante, des crachats matinaux récurrents, une grande fatigue accompagnée d’une respiration sifflante. La toux productive dure pendant plusieurs mois.

La bronchite asthmatiforme est un cas de bronchite avec une respiration sifflante et particulièrement difficile. Un pneumologue prescrit généralement une radiographie pulmonaire pour écarter un éventuel foyer infectieux.

Parmi les causes de la bronchite, on retrouve souvent des terrains allergiques. Les allergènes peuvent être retrouvés dans l’alimentation, dans l’air et dans l’environnement. Ces derniers enclenchent un mécanisme de défense du corps : il produit du mucus afin de protéger les parois bronchiques de l’irritation.

Enfin, un reflux gastro-œsophagien non soigné peut abîmer la muqueuse respiratoire. Le mucus est produit en quantité pour lubrifier cette muqueuse enflammée. La bronchite est alors une conséquence du RGO. Dans tous les cas, la météo automnale et hivernale profite aux microbes dont ceux responsables de la bronchite.

Quels traitements pour une bronchite ?

Dans le cas d’une bronchite virale, il est couramment prescrit un antitussif, surtout dans la phase aiguë, pour soigner la toux sèche qui survient notamment la nuit.

Lorsque d’autres symptômes sont présents tels que la fièvre, un rhume, des maux de gorge ou une laryngite, il est possible de prendre du paracétamol. Afin d’éviter toute complication ou surinfection bactérienne, il est conseillé de bien se laver le nez à l’aide d’un spray nasal et d’utiliser des mouchoirs à usage unique.

La toux grasse, quant à elle, permet d’évacuer le mucus produit en excès par l’arbre bronchique. Certains fluidifiants ou expectorants contribuent à faciliter la sécrétion bronchique et particulièrement l’expectoration.

Dans tous les cas, il est impératif de consulter un médecin pour poser le diagnostic. Certains professionnels de santé peuvent aussi prescrire des séances de kinésithérapie respiratoire afin de dégager les bronches, surtout en cas d’essoufflement pénible.

Une infection bactérienne nécessite des antibiotiques prescrits par son médecin.

Dans quels cas la phytothérapie est-elle pertinente ?

Les plantes représentent des solutions naturelles pour renforcer le système immunitaire et soulager les symptômes de la bronchite. Certaines plantes possèdent des principes actifs pour apaiser la toux et faciliter l’expectoration. Ce sont des remèdes naturels sans effets indésirables et efficaces pour retrouver un meilleur confort respiratoire.

Quelles plantes choisir ?

Pour soigner une bronchite, les plantes médicinales ont des propriétés intéressantes et différentes. Qu’elles soient calmantes, expectorantes ou antiseptiques, leur usage soutient l’organisme en cas de gêne respiratoire.

Propolis

Parmi les produits de la ruche, la propolis est une série de substances résineuses et gommeuses recueillie par les abeilles afin de calfeutrer la ruche. Grâce à ses propriétés antibactériennes et anti-infectieuse, la propolis stoppe la prolifération des germes. Grande anti-inflammatoire et virucide, la propolis renferme des flavonoïdes, des acides organiques, des oligo-éléments et vitamines ainsi des parabènes permettant de stimuler le système immunitaire.

Elle se trouve en sirop, en extrait fluide ou en comprimés à sucer pour apaiser la gorge irritée. La propolis est un véritable antibiotique naturel aux vertus antioxydantes. Certains miels sont également enrichis en propolis, ce qui est intéressant pour préparer une boisson chaude ajoutée de jus de citron frais pour calmer l’irritation des muqueuses. Les nourrissons, les femmes enceintes ou allaitantes ne peuvent pas en consommer.

Promo ! extrait de propolis
-7%

Extrait de Propolis

Aide à renforcer l'immunité et à lutter contre les affections de la sphère ORL (rhume, sinusite, rhinite,...
15.50

Thym (Thymus vulgaris)

Plante réputée contre les difficultés respiratoires, le thym fluidifie les sécrétions bronchiques grâce à ses vertus expectorantes et antiseptiques. Les flavonoïdes ainsi que les acides rosmanique et caféique font du thym un remède naturel contre la toux. Cette plante aromatique renferme une quantité importante d’huiles essentielles comme le thymol et le carvacrol qui agissent en synergie pour stimuler les défenses immunitaires. Riche en monoterpènes et polysaccharides, le thym possède une action anti-inflammatoire afin de traiter la bronchite naturellement.

En infusion, ce remède de grand-mère permet d’adoucir les maux de gorge et la toux sèche. Son effet expectorant sera aussi apprécié en cas de toux grasse. Le thym se retrouve dans certains sirops, il peut se consommer en tisane ou en extrait fluide pour profiter de ses bienfaits. Bien qu’il permette de dégager les voies respiratoires, le thym est contre-indiqué en cas de grossesse ou d’allaitement.

Buccosor C-01

Spray à base de propolis et 6 autres plantes. Maux de gorge, toux, irritations de la bouche.
11.95

Hysope (Hyssopus officinalis)

Les sommités fleuries et les feuilles d’hysope soulagent les toux grasses et les nez qui coulent. Son utilisation est recommandée en cas de rhume ou de grippe, notamment pour sa teneur en huiles essentielles et acides carnosolique. Les cétones qu’elle renferment ont la capacité de fluidifier le mucus stagnant dans les bronches. En régulant la fabrication de mucus, l’hysope permet de soutenir l’appareil respiratoire. Son effet anti-inflammatoire soulage l’essoufflement lié aux crises d’asthme ou aux bronchites asthmatiformes. Elle est également recommandée en cas de troubles ORL tels que la sinusite. A infuser ou en gouttes, l’hysope est déconseillée pendant la grossesse, aux enfants de moins de 8 ans et aux épileptiques.

pectosor baume

Pectosor Baume

Baume pectoral qui contribue à apaiser et libérer les voies respiratoires des adultes et enfants dès 6 an...
10.95

Guimauve (Althaea officinalis)

La guimauve fait partie des traitements de la bronchite grâce à son effet émollient. Elle calme l’inflammation et apaise l’irritation des muqueuses des poumons. Ses mucilages forment un gel qui tapisse les parois de l’œsophage adoucissant ainsi la toux et la douleur à la gorge. Les feuilles, fleurs et racines de guimauve renferment des flavonoïdes et de l’acide phénol aux propriétés antibactériennes. Elle soulage les toux sèches, irritantes, les laryngites, l’asthme et les toux chroniques. Ses vertus décongestionnantes et régénérantes permettent de degager la respiration en cas d’affection bronchique. Elle est aussi bien appréciée en cas de pharyngite, de grippe et de trachéite.

La guimauve se laisse infuser à raison d’une cuillère à café de plante sèche pour 150 ml d’eau bouillante. A boire 1 tasse plusieurs fois par jour. Attention cependant à son effet laxatif.

sirop pectosor plus

Pectosor Plus Sirop

Remplace le Sirop de Propolis (formule inchangée). Aide au confort respiratoire, adoucit la gorge.
8.95

Coquelicot (Papaver rhoeas)

Les principaux constituants des fleurs de coquelicots sont la mécocyanine, la rhoeadine et le nitrate de potasse aux vertus sédatives de la toux. Le coquelicot est efficace sur les toux chroniques et spasmodiques dues à la coqueluche ou à l’asthme. Adoucissante, les bpco seront apaisées grâce à ses mucilages. En cas de rhume, de bronchite ou de difficultés à s’endormir, le coquelicot vient soutenir le repos du corps. Antitussif naturel, il aide à trouver le sommeil qui peut être gêné par les toux sèches. Il s’agit d’un remède contre la toux, surtout celle déclenchée par réflexe en position allongée. Le coquelicot facilite aussi l’expectoration des glaires pulmonaires. Elle est déconseillée chez les femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 3 ans.

extrait de coquelicot

Extrait de Coquelicot

Aide à trouver détente et équilibre et profiter de nuits paisibles. Calme également les voies respiratoir...
11.65

Plantain lancéolé (Plantago lanceolata)

Véritable remède contre les bronchiques chroniques d’origine allergique, le plantain lancéolé est utilisé dans son entièreté pour venir à bout des infections des voies respiratoires. Ses seffets anti-inflammatoires et anti-allergique aident à calmer la congestion nasale et bronchique. Le plantain lancéolé agit efficacement contre les toux à composante allergique et à tendance chronique. Ses glucosides iridoïdes, ses coumarines et ses tanins participent au rétrécissement des tissus. Cette plante est utile pour toutes les inflammations avec gêne respiratoire. Antihistaminique naturel, le plantain lancéolé est utilisé pour les rhumes des foins. Il aide à mieux respirer, surtout en cas d’asthme. Ses propriétés adoucissantes contribuent à apaiser la muqueuse broncho-pulmonaire. Elle ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes ou allaitantes.

pectosor pastilles

Pectosor pastilles

Aide à libérer les voies respiratoires, la gorge et toute la sphère ORL. En cas de toux, rhume, nez bouch...
8.95

Serpolet (Thymus serpyllum)

Le thym serpolet est un désinfectant des voies respiratoires. Il facilite l’évacuation du mucus grâce à ses vertus expectorantes. Il calme les toux et fluidifie les sécrétions bronchiques. Les sommités fleuries du thym serpolet sont riches en acide rosmanique, en acide chlorogénique et en acide caféique. Il se prend la plupart du temps en infusion.

Origan (Organum vulgare)

L’huile essentielle d’origan possède des propriétés anti-infectieuses puissantes. Le carvacrol, 4-tipernéol et linalol qu’elle renferme permet de prévenir les bronchites ainsi que l’asthme. Elle dynamise le corps, le renforce et agit en prévention. Elle n’est pas recommandée aux femmes enceintes, allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans.

Eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus)

L’huile essentielle d’eucalyptus globuleux est une alliée particulièrement efficace en cas de bronchite et de toux grasse. On extrait l’huile essentielle à partir des feuilles et jeunes rameaux qui renferment l’eucalyptol (aussi appelé 1.8-cinéole). Cette molécule possède une activité bénéfique sur les toux productrices, les rhumes, la grippe et autres atteintes respiratoires. L’eucalyptol augmente la motricité des cils au niveau de l’arbre respiratoire, ce qui contribue à expulser plus efficacement le mucus. Il réduit également les états inflammatoires et décongestionne les muqueuses contractées et enflammées qui empêchent de bien respirer, notamment en cas de bpco ou d’asthme. L’eucalyptol soulage l’emphysème et la pneumonie. Elle ne doit pas être utilisée en cas de grossesse, d’allaitement, après des enfants de moins de 6 ans ou en cas de traitement médicamenteux.

Promo ! sirop pectosor sans sucre
-11%

Pectosor Sirop (sans sucre)

Aide au confort respiratoire. Participe à adoucir la gorge en cas de toux sèches, grasses et irritatives.
8.00

Marrube blanc (Marrubium vulgare)

Le marrube blanc est fluidifiant et aseptisant des infections pulmonaires grâce à ses sapinosides, tanins, acides phénols et diterpènes. Elle traite le rhume, la bronchite, la toux et soulage les douleurs. En cas d’inflammation chroniques des voies respiratoires (toux du fumeur ou bronchite chronique), l’infusion de marrube blanc améliore le confort respiratoire.

Bouillon blanc (Verbascum thapsus)

Les fleurs et feuilles de bouillon blanc regorgent de mucilages et d’iridoïdes. C’est l’une des plantes les plus efficaces pour adoucir la gorge. Elle s’utilise en cas de toux grasse en fluidifiant les mucosités excessives. Les iridoïdes régulent l’état inflammatoire et font du bouillon blanc une plante pectorale reconnue. Elle apaise les maux de gorge, les enrouements et les toux persistante. Le bouillon blanc soulage efficacement l’inflammation du larynx, du pharynx et protège la muqueuse respiratoire des irritations. Cette plante fait partie de la “tisane des 4 fleurs” à l’action pectorale et respiratoire l’associant au coquelicot, à la mauve et au tussilage.

expectosor

Expectosor c-12

Aide à libérer, soulager et décongestionner les voies respiratoires, en cas de toux, rhume et encombremen...
16.95

Pin sylvestre (Pinus sylvestris)

L’huile essentielle de pin sylvestre est riche en pinène, limonène, térébenthine et esters. Tous ces constituants sont de puissants anti-inflammatoires. Décongestionnante et expectorantes, l’huile essentielle de pin sylvestre dégage la respiration. Extraite des conifères, son action sur la sphère pulmonaire permet de libérer les voies respiratoires encombrées. C’est une anti-infectieuse puissante qui lutte contre la toux et rend le mucus plus facile à expulser. Elle tonifie les parois veineuses et calme les douleurs thoraciques. Dynamisante et tonifiante, l’huile essentielle de pin sylvestre purifie l’air ambiant en diffusion, ce qui contribue à mieux respirer et à désencombrer les voies aériennes supérieures. Elle ne peut pas être utilisée chez les enfants de moins de 6 ans et les femmes enceintes ou allaitantes.

Promo !
-10%

Pectosor Baume Bébé

Baume pectoral qui contribue à apaiser et libérer les voies respiratoires des enfants dès 6 mois.
9.90

Aunée (Inula helenium)

La racine d’aunée est constituée majoritairement d’hélénine, d’alantol et de camphre aux vertus expectorantes, asséchantes et antiseptiques des voies respiratoires. Ce remède naturel aide à combattre les infections bactériennes et facilite l’évacuation des mucosités dès le rhume.

Utilisée sous forme d’infusion ou d’extrait fluide, l’aunée vient à bout de la bronchite en calmant l’inflammation des bronches. Elle soulage les douleurs thoraciques et contribue à un meilleur confort respiratoire. Elle est particulièrement indiquée en cas de bronchite, d’asthme, de toux quinteuse ou de tuberculose pulmonaire. Elle est cependant contre-indiquée aux femmes enceintes ou allaitantes.

expectosor

Expectosor c-12

Aide à libérer, soulager et décongestionner les voies respiratoires, en cas de toux, rhume et encombremen...
16.95

Lierre commun ou lierre grimpant (Hedera Helix)

Cette plante commune est une antispasmodique de l’appareil respiratoire. Elle vient apaiser les quintes de toux lors de bronchite chronique, de trachéite, de laryngite ou de coqueluche. Les feuilles de lierre grimpant contiennent des saponosides triterpéniques aux vertus anti-inflammatoires. Son usage est déconseillé en cas de grossesse ou d’allaitement.

Conseils complémentaires et hygiène de vie

Que ce soit en prévention ou en traitement de la bronchite, l’hygiène de vie globale permet d’améliorer l’immunité et d’accélérer la guérison

L’importance de la qualité de l’air

Respirer est un réflexe. Malheureusement, la pollution atmosphérique rend l’air chargé de particules fines nocives à la bonne santé pulmonaire. Certaines pathologies respiratoires telle que l’asthme est favorisée dans les zones davantage polluée. L’air intérieur n’est pas épargné : les composés volatils des meubles, des résidus des appareils de cuisson ou de chauffage sont, entre autres, des polluants inhalés. C’est pourquoi il est vivement recommandé d’aérer chaque pièce de la maison 2 fois 15 minutes par jour et de passer des moments à la campagne ou à la montagne pour respirer un air plus pur.

Prendre soin de son immunité par l’alimentation

L’alimentation est un levier important pour venir à bout des bronchites. Parmi les aliments à éviter, on peut citer ceux qui sont mucoproducteurs; c’est-à-dire qu’ils favorisent la sécrétion de mucosités au niveau du nez et des poumons. Ainsi, les laitages, les aliments transformés et industriels, les graisses et les glucides raffinées sont à limiter au maximum. Au contraire, les aliments facilitant l’évacuation des mucosités sont les légumes (surtout les choux et les radis) et les fruits (agrumes et raisin).

La gestion du stress, le sommeil et l’activité physique

L’anxiété et le stress provoque une accélération de la respiration ainsi qu’un rétrécissement des bronches. Une émotion forte, une préoccupation excessive ou encore un stress chronique fragilise les poumons.

Le sommeil est également important lorsqu’on cherche à éviter les infections respiratoires. C’est lors du repos nocturne que le corps recycle et traite ses déchets, il nettoie l’organisme et régénère les organes. Se coucher tôt et dormir mieux est une priorité.

Le sport est un moyen de drainer les mucosités via les organes épurateurs. Il faut choisir une activité physique selon sa condition, son âge et son temps, l’inactivité est à éviter.

Les aliments à privilégier

Comme mentionnés plus haut, certains aliments regorgent de micronutriments intéressants pour améliorer son terrain.

Fruits et légumes

Les fruits et les légumes sont très riches en minéraux dont certains jouent un rôle important en cas de bronchite. Le soufre retrouvé dans l’oignon, le poireau, le navet, le radis et les crucifères ont une action protectrice au niveau de la sphère ORL et pulmonaire. C’est le cas également des agrumes et des kiwis qui contiennent de la vitamine C anti-inflammatoire et antioxydante. Les pommes ont la particularité de faciliter l’évacuation des mucosités. Le raisin facilite l’expectoration.

Féculents complets

Les glucides raffinés et blancs ont perdu leur enveloppe riche en minéraux. Pour bien les digérer, le corps va devoir puiser dans ses propres réserves minérales. Ses stocks se trouvent majoritairement dans les muqueuses qui vont alors devenir plus fragiles, irritées et sensibles. Consommer des féculents complets permet donc de limiter ce phénomène et de protéger la muqueuse respiratoire.

Ail

L’ail est un remède bien connu de nos grands-mères ! C’est un antibactérien et un antibiotique naturel. Il renforce le système immunitaire. Il désinfecte les voies respiratoires et aide à guérir plus vite. Il peut être consommé cru, ajouté dans les soupes ou chauffé dans 250 ml d’eau avec du sucre pour former un sirop.

Les traitements naturels complémentaires

Il existe d’autres remèdes naturels très intéressants en traitement de la bronchite. Ces approches soutiennent l’équilibre immunitaire et d’une façon plus ciblée, l’arbre respiratoire.

Aromathérapie

Dans la grande famille des huiles essentielles, on recherche celles qui contiennent des oxydes aux vertus expectorantes, antiseptiques et antivirales des voies respiratoires. En plus de celles citées plus haut, les huiles essentielles de laurier noble, de niaouli, de ravintsara ou de saro peuvent être utilisés en olfaction ou en massages. En diffusion, il faudra éviter en cas d’asthme. Leur utilisation est contre-indiquée aux femmes enceintes et allaitantes.

Les huiles essentielles contenant des molécules appelées monoterpénols sont de grandes anti-infectieuses, antivirales, antibactériennes et immunostimulantes. Il s’agit de l’huile essentielle de thym à linalol, de bois de rose ou de palmarosa. Ces huiles essentielles sont très douces.

Homéopathie

Les remèdes homéopathiques ont une place de choix parmi les traitements naturels, surtout auprès d’un public fragile comme les femmes enceintes, allaitantes et les jeunes enfants, car ils sont dépourvus d’effets indésirables et de risques. Il faut prendre 3 granules en fonction des symptômes :

  • Antimonium tartaricum 9ch est recommandé pour les bronchites avec étouffement par les mucosités, de gros ronflements dans la poitrine,
  •  Bryona alba 9ch correspond à la bronchite avec toux sèche,
  • Kalium bichromatum 9ch est utile en cas de crachats jaunes filants importants et de toux grasse,
  • Drosera 9ch est plutôt indiqué pour les toux chroniques et incessantes, lorsqu’une laryngite est associée à la bronchite, et en cas de toux sèche,
  • Ipeca 9ch est conseillé pour les toux spasmodiques avec nausées.

Gemmothérapie

Parmi les bourgeons, celui de viorne (viburnum lantana) aide les terrains allergiques qui manifestent des bronchites, asthme et rhinites.

Le bourgeon de noyer (juglans regina) agit sur les intestins surchargés qui, par dérivation émonctorielle, entrainent des troubles des voies aériennes supérieures et inférieures.

L’aulne glutineux (alnus glutinosa) est un bourgeon qui facile l’évacuation des colles (ou mucosités).

Nous vous conseillons les produits suivants

Promo ! extrait de propolis
-7%

Extrait de Propolis

Aide à renforcer l'immunité et à lutter contre les affections de la sphère ORL (rhume, sinusite, rhinite,...
15.50

Buccosor C-01

Spray à base de propolis et 6 autres plantes. Maux de gorge, toux, irritations de la bouche.
11.95
pectosor baume

Pectosor Baume

Baume pectoral qui contribue à apaiser et libérer les voies respiratoires des adultes et enfants dès 6 an...
10.95
sirop pectosor plus

Pectosor Plus Sirop

Remplace le Sirop de Propolis (formule inchangée). Aide au confort respiratoire, adoucit la gorge.
8.95

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 commentaire

close icon Mes points