Produit ajouté.

Vésicule biliaire traitement naturel

Femme qui se tient le haut de l'abdomen, pour illustrer une douleur au niveau de la vésicule biliaire.

Nous allons aujourd’hui nous intéresser à la vésicule biliaire : son rôle dans l’organisme, les affections liées à cet organe et les remèdes naturels qui permettront de les solutionner.

Qu’est-ce que la vésicule biliaire, quel est son rôle dans l’organisme ?

La vésicule biliaire est une petite poche de couleur verte située sous le foie. Sa fonction est de stocker la bile produite par le foie. À l’arrivée du chyme (appellation du bol alimentaire en sortie de l’estomac) dans le duodénum, la vésicule biliaire se contracte, expédiant la bile dans un conduit, le canal cystique, qui débouche lui-même dans le canal cholédoque, qui se termine par l’ampoule hépatopancréatique. En même temps que la vésicule se contracte, le sphincter hépatopancréatique s’ouvre, permettant le passage de la bile dans la lumière (« orifice ») duodénale.

On comprend donc que le rôle principal de la vésicule biliaire est de stocker puis déverser la bile au moment où notre système digestif en a besoin.

Mais qu’est-ce que cette bile, et à quoi sert-elle ?

La bile est de couleur jaune verdâtre, elle est produite en continu par le foie raison de 0,5 à 1 litre par jour ! Elle contient de l’eau, des ions, du cholestérol, des sels biliaires dérivés du cholestérol et enfin de la bilirubine (produit de la dégradation de l’hémoglobine des globules rouges en fin de vie).

Ce sont surtout les sels biliaires qui jouent un rôle dans la digestion, particulièrement des graisses ingérées. Ils permettent également de bien absorber les vitamines liposolubles, à savoir les vitamines A, D, E et K.

Évidemment, plus le repas est riche en graisses et plus le flux de bile sera important.

Quelles sont les affections les plus courantes de la vésicule biliaire ?

L’affection de la vésicule biliaire de loin la plus courante est la lithiase biliaire ou calcul biliaire / vésiculaire. Cela consiste en des dépôts pierreux au niveau de la vésicule, qui peuvent obstruer le canal cystique et être à l’origine d’importantes douleurs, très caractéristiques et qui entraînent souvent une consultation spontanée chez son médecin.

La cholécystite, quant à elle, est une inflammation de la vésicule biliaire. Courante chez la femme à partir de la ménopause, elle est le plus souvent due à un calcul vésiculaire obstruant le canal cystique et empêchant ainsi le passage de la bile. Le calcul peut également se trouver dans le canal cholédoque et entraîner une rétention de la bile donc une jaunisse.

Attention : c’est une alerte médicale car elle peut mener à des complications très graves : infection des organes adjacents, tumeurs, nécrose, gangrène et perforation de la vésicule biliaire, péritonite, abcès … à ne pas prendre à la légère !

Enfin, l’angiocholite (ou cholangite) est le terme donné lorsqu’un calcul biliaire bloque le passage de la bile dans le duodénum, favorisant ainsi la prolifération de bactéries, voire une inflammation des voies biliaires.

Attention : l’angiocholite est également une urgence médicale, qui peut évoluer vers une infection grave du foie lui-même. Il est indispensable de consulter son médecin.

Nous vous proposons aujourd’hui de balayer ensemble les méthodes naturelles qui vous permettront de prévenir et d’accompagner les lithiases vésiculaires.

Problème de vésicule biliaire : ces remèdes naturels qui fonctionnent

Il existe de nombreuses plantes qui permettent de stimuler la vésicule biliaire pour favoriser l’excrétion de la bile (« cholagogues ») ou le foie dans la production de bile (« cholérétiques »). Nous allons vous présenter ici ces plantes ainsi que les conseils alimentaires vous permettant de prendre soin de votre foie et de votre vésicule biliaire.

Phytothérapie

Le Desmodium (Desmodium adscendens)

Le desmodium est une légumineuse appartenant à la famille des Fabaceae. Ses fleurs violettes donnent des fruits en forme de gousses ; on le trouve beaucoup dans les milieux humides de l’Afrique de l’ouest. Le terme d’adscendens provient de sa particularité de pouvoir s’enrouler autour des troncs !

Le desmodium est très connu pour ses propriétés hépatoprotectrices, anti-asthmatique, anti-allergique.

On utilise ses parties aériennes car elles renferment des saponosides, flavonoïdes, anthocyanes ainsi que des traces d’alcaloïdes ; ce sont d’ailleurs ces derniers qui agissent principalement sur la sphère hépatique. Les saponosides, quant à eux, permettent de normaliser les transaminases.

Promo ! desmodium liquide
-17%

Desmodium Liquide

Action drainante sur la sphère hépatique. Contribue à aider à l'élimination des toxines au niveau du foie...
9.90

On recommande donc le desmodium dans toutes les affections du foie, notamment les hépatites.

On trouve le desmodium sous de nombreuses formes, dont l’extrait fluide de chez Soria Natural. On évitera d’utiliser le desmodium pendant la grossesse et l’allaitement.

Le Reishi (Ganoderma lucidum)

Le Reishi est aussi dénommé Ganoderma lucidum ; c’est un champignon de la famille des Ganodermataceae. Il pousse surtout dans les régions tropicales mais aussi les régions tempérées, sur les troncs de chênes en décomposition. Il est reconnaissable à sa couleur rouge-brun très particulière.

C’est un champignon phare de la MTC (médecine traditionnelle chinoise), dans laquelle on l’utilise pour son action sur la vitalité et la longévité.
Ce sont ici ses propriétés hépatoprotectrices qui nous intéressent.

Les principes actifs du reishi se trouvent dans sa chair et son mycélium :

  • Terpènes et triterpènes, acide ganodérique, acide ganodermique
  • Polysaccharides, béta-d-glucane
  • Peptidoglycanes
  • Adénosine, nucléoside
  • Stérols : ergostérol, acides gras, stéroïde
  • Alcaloïdes

Il renferme également des protéines, du potassium, du calcium, du phosphore, du magnésium, du sélénium, du fer, du zinc, du cuivre, des fibres et de la provitamine D2.

On trouve le reishi sous forme de poudre de plante, de comprimés, de gélules ou d’infusion. Il existe aussi en teinture et en sirop. Enfin, il se consomme simplement entier (on l’achète déshydraté).

Le reishi est à consommer de préférence le matin à jeun ou le soir au coucher. La MTC propose de le consommer au long cours mais dans le sujet qui nous concerne, on peut le prendre sous forme de cures de trois semaines suivies d’une semaine de pause, à raison de deux ou trois cures de trois semaines (consécutives).

On évitera de l’utiliser chez les femmes enceintes et allaitantes ainsi que chez les enfants. On s’abstiendra d’en consommer en cas de prise concomitante d’anticoagulants, antiplaquettaires ou hypotenseurs, sous forme de médicaments ou de remèdes naturels.

Le Chrysantellum Americanum

Le chrysanthellum pousse à l’état sauvage en Afrique et en Amérique du Sud. Cette plante herbacée annuelle présente une tige fine d’une quinzaine de centimètres et des feuilles en petit nombre, découpées et alternées. Les fleurs du chrysanthellum sont jaunes à petits capitules et produisent des fruits, les akènes.

Cette plante possède une activité hépatoprotectrice, cholérétique et antilithiasique douce et prolongée, grâce à la présence d’une saponine, la Chrysanthelline A. Elle est l’une des plantes phares pour lutter contre les calculs biliaires, qu’elle contribue à dissoudre.

Elle favorise l’élimination des triglycérides, du cholestérol et contribue à l’oxydation des graisses. Elle est enfin recommandée pour la régénération des hépatocytes (cellules du foie) endommagées.

La Chrysanthelline A joue également un rôle important dans l’amélioration des troubles digestifs. Par ailleurs, le chrysantellum permet au foie d’éliminer plus rapidement l’éthanol en cas d’intolérance à l’alcool. Enfin, il est également très conseillé pour améliorer les troubles de la circulation sanguine, pour plus de légèreté au niveau des jambes. Elle aidera à stimuler la circulation lymphatique, en cas de cellulite par exemple.

On propose en cas de lithiase biliaire de prendre deux cures de trois mois par an, les dosages et posologies variant en fonction de la forme galénique et de la concentration du produit acheté. Il n’y a pas de contre-indication connue à ce jour.

L’Artichaut (Cynara scolymus)

L’artichaut est bien connu comme légume dont on consomme les feuilles et le fond du capitule floral… En phytothérapie, l’artichaut est remarquable pour activer et drainer le foie et la vésicule biliaire. Il est donc ce que l’on appelle cholérétique et cholagogue.

Dans la racine et la feuille de l’artichaut se trouve un amer (cynarine), de faibles principes aromatiques, du mucilage, des tanins, de la provitamine A, un peu de vitamine B1 et une enzyme (cynarase).

En phytothérapie, on utilise souvent les feuilles du capitule mais les feuilles de la tige sont encore plus concentrées en principes actifs amers, bénéfiques au travail hépatique.

extrait d'artichaut

Extrait d’Artichaut

Aide à la détoxication du foie, à la stimulation des fonctions d'élimination et à une meilleure digestion...
11.95

L’artichaut est utilisé sous de nombreuses formes : infusions, extrait fluide, teinture-mère, gélules, décoction … Le laboratoire Soria Natural propose un extrait fluide d’artichaut très concentré.

Il s’associe parfaitement avec d’autres plantes digestives et activatrices hépatiques, présentées dans cet article. Attention, l’artichaut étant cholérétique, on le déconseillera en cas de crise de lithiase biliaire.

Le Pissenlit (Taraxacum officinalis)

Le pissenlit, que l’on retrouve dans les prés et les bords de chemin de presque toutes les régions du monde, est une plante herbacée aux très nombreuses vertus médicinales. Il est notamment indiqué dans le traitement des calculs biliaires et des troubles hépatiques. Il est également dépuratif et accompagne ainsi certains problèmes cutanés, comme par exemple l’acné.

Le pissenlit renferme de très nombreux principes actifs : un tonique amer, des flavonoïdes (cynaroside cosmosioside), des lactones sesquiterpéniques, de l’acide silicique, de la taraxine, du carotène, des phytoxanthines, des acides gras, de la choline, des tanins, des sucres, du magnésium et du potassium !

Les feuilles du pissenlit sont riches en vitamine C, on recommande de les consommer fraîches en saison, en salade.

extrait de pissenlit

Extrait de Pissenlit

Aide à la stimulation des reins, du foie et de la peau grâce à ses propriétés diurétiques et drainantes.
11.95

On déconseille la consommation de pissenlit comme remède phytothérapeutique chez les femmes enceintes et allaitantes.

Une cure de pissenlit permet de rééquilibrer, purifier, éliminer les excès de toxines et substances acidifiantes présentes dans l’organisme. Une cure vivement conseillée au printemps et à l’automne, pour fortifier et nettoyer l’ensemble de l’organisme. On trouvera le pissenlit sous de nombreuses formes phytothérapeutiques (comme l’artichaut).

Le Radis noir (Raphanus sativus)

Le radis noir est une plante herbacée bisannuelle, qui serait originaire de Chine.

Il renferme des dérivés soufrés, des substances amères, de la vitamine C, du potassium … Cette composition lui donne des propriétés toniques du foie, de la vésicule biliaire et de la digestion en général. Que ce soit en cure dépurative au printemps ou à l’automne, en cure drainante de la sphère hépato-vésiculaire, le radis noir, malgré son goût particulier en jus, rend de grands services pour fortifier l’organisme. Il est souvent associé à d’autres plantes de la sphère hépato-vésiculaire comme l’artichaut, le chardon marie, ou le desmodium.

Le laboratoire Soria Natural le propose en association avec ces trois plantes dans le produit Cyrasil +, produit phare du laboratoire, aux propriétés hépato-protectrices et stimulantes.

On veillera à ne pas prendre de radis noir en cas de calculs biliaires car cela risquerait d’obstruer le canal cystique.

Promo ! cyrasil
-11%

Cyrasil +

Détoxication hépatique en profondeur. À base de jus concentré de radis noir et d'extrait d’artichaut.
24.95

Le Curcuma (Curcuma longa)

Le curcuma est un petit rhizome que l’on cultive traditionnellement en Asie et en Amérique latine. Il est très largement utilisé comme épice en cuisine, mais on le retrouve de plus en plus comme complément alimentaire. Il sert également de base de teinture.

Le curcuminoïde principal du curcuma est la curcumine et c’est le principe actif du curcuma, qui lui confère ses nombreuses propriétés : antioxydantes, dépuratives, hépatoprotectrices, cicatrisantes, anti-inflammatoires, antitumorales. On peut retrouver jusqu’à 95% de curcumine dans le rhizome !

Le curcuma contient également des huiles essentielles (entre 2 % et 4 %). Le curcuma est cholérétique par ses curcuminoïdes et cholagogue par son huile essentielle. En augmentant la sécrétion de cholestérol par la bile, il diminue le taux de cholestérol. La peroxydation lipidique et ainsi la sédimentation des plaques de cholestérol sont empêchées. L’effet antithrombotique freine la coagulation anormale, en arrêtant la formation du thromboxane A2.

Curcumasor est un complément alimentaire au gingembre, curcuma et Oliban, il aide à maintenir des articulations souples

Curcumasor

Synergie de plantes. Conseillé en cas d'inflammations, articulations douloureuses, troubles digestifs.
24.60

La curcumine protège le foie contre les substances toxiques. La combinaison de l’huile essentielle et de la curcumine produit un effet apéritif, stomachique, digestif, carminatif et spasmolytique. Grâce à la curcumine, la plante a aussi un effet anti-inflammatoire qui peut être comparé à celui de la phényl-butazone, de l’indométacine ou de l’hydrocortisone. La curcumine est un capteur de radicaux libres plus fort que la vitamine E et est par conséquence un bon antioxydant.

En outre, les curcuminoïdes aident à éviter la maladie d’Alzheimer grâce à leur effet anti-inflammatoire. Les dommages oxydatifs sont limités et la peroxydation lipidique, la formation des plaques amyloïdes dans le cerveau sont arrêtées. Le Curcuma évite la mutation génétique, souvent causée par des produits chimiques, augmente la détoxification des substances carcinogènes et mutagènes par le foie et inhibe les phases de promotion et de progression de la carcinogénèse. Pour finir, le Curcuma protège contre les complications du diabète en abaissant les lipides sanguins et par ses propriétés antioxydantes.

Il a donc toute sa place au quotidien dans votre alimentation et en cas de besoin accru, en complémentation !

Il existe toutefois quelques précautions d’utilisation (en complémentation) : on évitera de combiner sa prise avec des anticoagulants, de l’aspirine ou des antiacides, ainsi qu’en cas d’obstruction biliaire (il s’agit dans ce dernier cas d’une prise en mesure de prévention). Il faut éviter de combiner la prise de curcuma avec des plantes fluidifiantes comme le ginkgo biloba. Enfin, on réserva son utilisation aux adultes (plus de 16 ans) et on ne l’utilisera pas chez les femmes enceintes et allaitantes.

Le Chardon-Marie (Silybum marianum)

Le chardon-marie est une plante bisannuelle, robuste, de grande taille. Ses grandes feuilles vert pâle brillantes sont bordées de dents épineuses à pointe jaune très acérée. Elles présentent à l’avers de nombreuses nervures blanches, donnant l’impression que la feuille est maculée de lait. Le chardon-marie aime les sols secs, les endroits chauds et ensoleillés. On le retrouve en Europe méridionale, en Afrique du Nord et en Asie occidentale.

On utilise les fruits, qui renferment de très nombreux principes actifs : des lignanes, dont la silymarine, un complexe de flavonoïdes (silybine, silychristine, silydianine …) considéré comme la substance active responsable des propriétés du chardon-marie. Les fruits contiennent également des lipides, d’autres flavonoïdes, des phytostérols et un peu d’histamine.

Cette plante est traditionnellement utilisée depuis l’antiquité pour le confort et la vitalité du foie. Les Grecs en connaissaient déjà les propriétés pour traiter les troubles hépatiques et biliaires.

Extrait de Chardon-Marie

Propriété protectrice et détoxifiante de la fonction hépatobiliaire. Aide à éliminer les toxines du foie.
11.95

Le chardon-marie préserve la vitalité du foie, l’équilibre et le fortifie et en renforce également les membranes cellulaires.

La silymarine active les processus de régénération du foie et stimule la vésicule biliaire. La digestion s’en trouve facilitée, l’organisme est mieux détoxiné.

Il peut avoir un léger effet laxatif et hypertenseur ; par ailleurs, en cas de diabète, la silymarine peut réduire la résistance à l’insuline. On évitera de l’utiliser en cas de grossesse ou d’allaitement, en cas d’obstruction des voies biliaires.

Les aliments bénéfiques pour le foie et la vésicule biliaire

La plupart des calculs biliaires se forment à partir de cholestérol. Ainsi, une bile trop riche en cholestérol en favorisera la formation. Voici donc quelques conseils alimentaires pour prévenir la lithiase biliaire.

Lors des crises, les matières grasses sont à supprimer, tout comme les aliments riches en lipides comme les charcuteries, viandes rouges, le fromage à plus de 45% de MG.

Une fois la crise passée, la réintroduction des matières grasses se fait de manière très progressive, en commençant par les matières grasses crues (huiles en assaisonnement, fruits à coques) puis les matières grasses cuites (huiles de cuisson).

Pour favoriser une évacuation régulière de la bile, il peut être utile de fractionner les prises alimentaires en 4 à 5 repas par jour.

Les fibres sont à consommer en quantité suffisante (au moins 25g) chaque jour, car elles permettent de prévenir les crises : le plus simple est d’incorporer à chaque repas des légumes crus ou légèrement cuits ainsi que des céréales complètes et des légumineuses.

La consommation accrue de viande est fortement déconseillée, particulièrement la viande rouge ; d’une manière générale, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande d’apporter la moitié des protéines sous forme végétale.

Le citron

Son apport régulier sous forme de jus fraîchement pressé, dilué dans un peu d’eau tiède ou froide, permet de soulager et de préserver le foie et apporter une quantité importante de vitamine C, aux importantes propriétés antioxydantes, bénéfiques pour le foie et la vésicule biliaire.

Le citron peut également se consommer sous forme d’huile essentielle (plus exactement une « expression » du zeste Citrus limon), à raison d’une goutte sous la langue ou dans un verre d’eau, idéalement à jeun.

Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre présente de très nombreuses propriétés, qui nécessiteraient un article à part entière ! Citons ici son action hépato-protectrice et ses propriétés anti-acides (aussi étrange que cela puisse paraître) qui auront une action bénéfique sur les calculs biliaires.

Pour cela, il faut prendre une cuillère à soupe de vinaigre de cidre, diluée dans 2 cuillers à soupe d’eau, le matin à jeun. Si l’on souhaite une action hépato-protectrice, on l’utilisera plutôt le soir au coucher, le travail du foie se faisant principalement la nuit.

On choisira le vinaigre de cidre de qualité bio et idéalement non filtré pour profiter pleinement de toutes ses propriétés.

L’aromathérapie au secours de notre vésicule biliaire

Nous avons déjà parlé de l’huile essentielle (ou expression) de citron, présentons maintenant l’action de celle de menthe poivrée.

L’HE de menthe poivrée, Mentha X piperita, est une huile cholagogue et cholérétique, qui stimule la production et l’évacuation de la bile, ce qui favorise la digestion des repas riches et copieux. Elle est « rafraichissante », évite ou soulage des nausées. Elle est à utiliser ponctuellement et à petite dose, à raison d’une goutte sur un support neutre 2 à 3 fois par jour pendant quelques jours en cas de surcharge hépatique.

Homéopathie

L’homéopathie peut également représenter un traitement naturel en cas de lithiase biliaire.

Les remèdes suivants sont traditionnellement proposés : Colocynthis, Chelidonium, Lycopodium, Carduus Marianus, Podophyllum, Calcarea carbonica. Ces remèdes sont utilisés à des concentrations personnalisées pour chaque patient, ils permettraient d’agir principalement sur les douleurs.

Quelle tisane / infusion pour la vésicule biliaire ?

La tisane constitue un remède de fond très efficace pour soutenir la vésicule biliaire : en effet, elle contribue à une bonne hydratation, évidemment nécessaire à son bon fonctionnement, mais elle apporte aussi les principes actifs des plantes utilisées. On pourra utiliser la fumeterre à associer (ou non) avec le chardon-marie. En effet, la fumeterre favorise le bon fonctionnement de la vésicule biliaire et du foie, tandis que le chardon-marie, comme nous l’avons vu, outre ses propriétés régénératrices sur le foie, a des propriétés drainantes et dépuratives, utiles par exemple en cas d’excès.

Autres conseils

L’acupuncture

L’acupuncture permettrait également de lutter contre les lithiases biliaires. En effet, selon la médecine traditionnelle chinoise, la stagnation du « Qi » du foie est traitée par certains points particuliers. Consultez un spécialiste qui saura vous aider selon votre propre besoin.

Nous vous conseillons les produits suivants

Promo ! cyrasil
-11%

Cyrasil +

Détoxication hépatique en profondeur. À base de jus concentré de radis noir et d'extrait d’artichaut.
24.95
Promo ! desmodium liquide
-17%

Desmodium Liquide

Action drainante sur la sphère hépatique. Contribue à aider à l'élimination des toxines au niveau du foie...
9.90
Curcumasor est un complément alimentaire au gingembre, curcuma et Oliban, il aide à maintenir des articulations souples

Curcumasor

Synergie de plantes. Conseillé en cas d'inflammations, articulations douloureuses, troubles digestifs.
24.60
extrait de pissenlit

Extrait de Pissenlit

Aide à la stimulation des reins, du foie et de la peau grâce à ses propriétés diurétiques et drainantes.
11.95

Nous arrivons au terme de cet article, nous espérons que vous y trouverez des solutions utiles pour soulager vos douleurs et prévenir d’éventuelles nouvelles lithiases biliaires.

Anne-Lise Collet – Naturopathe et nutritionniste à Rosheim (67) – www.choisir-naturo.fr

  1. Coralie Periat 27 août 2023 at 0 h 09 min - Reply

    Bonjour madame monsieur j’ai des petits calculs dans la vésicule biliaire j’ai acheté du chardon de Marie est ce bien pour la douleur et est ce que les calculs vont se dissoudre avec ça combien de temps je peux en prendre faut il faire une cure ou autre cordialement Mme periat Coralie

    • soriavie 28 août 2023 at 11 h 05 min - Reply

      Bonjour, Vous auriez pu accompagner le chardon-marie avec de la Boldo en extrait fluide(3×1 ml par jour), mais il vaut mieux démarrer en douceur(les 3 1ers jours 1ml, puis les 3 jours suivants 2x1ml, et ensuite poursuivre avec 3×1 ml)
      Cordialement
      Françoise

    • Suzanna, Toulon 26 octobre 2023 at 7 h 20 min - Reply

      Bonjour, en effectuant une radio du bassin, on à découvert 3 calculs vésiculaires calcifiés d’1,5 cm chacun. On m’a parlé de la sabline Rouge ( casse pierre) en infusion. Qu’en pensez-vous ?
      Est-ce qu’il y a des plantes à éviter ? Merci

      • soriavie 27 octobre 2023 at 15 h 42 min - Reply

        Bonjour, S’il s’agit de calculs rénaux, effectivement vous avez la sabline rouge et dans notre gamme, la grande passerage en extrait fluide.Par principe je recommande toujours de démarrer avec des petits dosages soit en infusion, soit 1 à 2ml pour la grande passerage.

  2. Marie Claire Bapaume 12 septembre 2023 at 11 h 51 min - Reply

    Bonjour ma fille ah un petit caillou a la vésicule biliaire.
    Pendant 3 mois elle eux des cachets a prendre pour dissoudre le petit calcul
    Mais je ne sais pas si sa a fonctionné.
    Donc je cherche quelque chose en gemotherapie en gouttes pouvez vous me conseiller
    Je vous en remercie beaucoup.
    Mais je ne sais pas si ses efficace

    • soriavie 25 septembre 2023 at 20 h 30 min - Reply

      il vaudrait mieux au préalable faire une echographie , pour vérifier si le calcul est toujours là et par la suite faire de temps en temps , faire des cures de boldo en préventif.

  3. Honorine 5 octobre 2023 at 13 h 46 min - Reply

    Quelles sont les plantes sauvages comestibles que l’on peut prendre pour dissoudre les calculs

    • soriavie 20 octobre 2023 at 13 h 06 min - Reply

      Le pissenlit pourrait convenir et le radis noir .

      • Anusha 19 janvier 2024 at 22 h 08 min - Reply

        Bonjour j’ai des calculs dans le biliaire comment éliminer ces calculs quel sont les plantes efficace pour desoudre calculs. Mon médecin a dit il faut enlever vésicule biliaire est ce que c’est un bon solution ??

        • soriavie 22 janvier 2024 at 19 h 08 min - Reply

          Bonjour, tout dépend de la taille de vos calculs biliaires. En général s’ils sont trop gros(1 com), ils ne pourront pas être éliminés par les plantes et il y a un risque d’obstruction du canal biliaire (très douloureux). En cas de crise, il n’y aura effectivement pas d’autre solution que l’opération. S’il s’agit de petits calculs biliaires (à valider avec l’échographie et surtout votre médecin), vous pouvez tenter la prise de Boldo en extrait fluide.

  4. Marie line lexy 12 octobre 2023 at 12 h 34 min - Reply

    Bonjour j’ai des cailloux dans la vesicule biliaire mais étant sous anti coagulant (previscan ) je ne sais pas quel produits achetés par rapport à la compatibilité ?
    Pourriez vous me conseiller ?
    Cordialement

    • soriavie 20 octobre 2023 at 12 h 54 min - Reply

      Il vaut mieux d’abord évaluer la taille des calculs biliaires:s’ils sont inférieurs à 1 cm, vous pouvez prendre l’extrait fluide de Boldo et d’Artichaut .Sinon , il vaut mieux éviter de prendre des plantes trop stimulantes.

  5. myriam 30 octobre 2023 at 17 h 06 min - Reply

    bonjour un calcul de la taille d un noyau de pruneau dans l ampoule de vater que me conseillez vous ?

    • soriavie 2 novembre 2023 at 14 h 44 min - Reply

      Bonjour, Il vaut mieux ne rien faire car il est trop gros pour passer dans le canal de la vésicule biliaire, les plantes feraient plus de dégâts en stimulant la fabrication de bile .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 commentaires

close icon Mes points