Les plantes anti-fatigue

le ginseng, une plante anti fatigue

Si la phytothérapie est là pour soutenir un organisme fatigué, il est cependant conseillé de chercher la cause de cette fatigue afin d’y remédier et d’ajuster le choix des plantes. Une remise en question de l’hygiène de vie et une prise en charge des problèmes de santé sont également indispensables.

Nous vous conseillons les produits suivants

fost print plus

Fost Print Plus

Concentré d'énergie pour soutenir en cas de fatigue, de perte d'énergie, d'effort sportif ou au travail.
28.50
fost print junior

Fost Print Junior

Pour soutenir l'énergie et l'immunité des enfants. Gelée royale, vitamines, minéraux, ferments lactiques.
25.10
extrait d'eleuthérocoque

Eleutherocoque extrait fluide

Conseillé en cas de manque d'énergie (fatigue physique, surmenage) ou de baisse de l'immunité.
11.00
boite de gélules de magvitine

Magvitine

À base de magnésium, taurine et vitamine B. Contribue à lutter contre la fatigue, le stress et les crampe...
16.60

Le top des plantes anti-fatigue

La fatigue est un signal d’alerte envoyé par le corps dont les manifestations sont variables tant sur le plan physique (frilosité, fringales sucrées, baisse du système immunitaire, …) que sur le plan psychique (humeur instable, déprime, manque de concentration, pessimisme, …).

Voyons donc quelques plantes, parmi les plus souvent recommandées, qui soutiennent un organisme fatigué.

Le ginseng

Le ginseng (Panax Ginseng C.A. Meyer). Son rhizome est utilisé depuis des millénaires en MTC (médecine traditionnelle chinoise) pour ses vertus adaptogènes. Une plante adaptogène va augmenter la résistance de l’organisme de manière aspécifique. Son nom botanique « Panax » dérive du mot grec signifiant « panacée » ce qui voulait dire que cette racine était réputée pour tout soigner. Ses nombreux principes actifs parmi lesquels on trouve des polysaccharides immunostimulants, des ginsenoïdes, des vitamines du groupe B, de la vitamine C, des acides aminés essentiels, lui confèrent ses nombreuses propriétés. On constate une augmentation globale de la résistance de l’organisme avec effet immunostimulant, une amélioration de la résistance au stress physique et physiologique, une stimulation des fonctions cognitives. Et des effets bénéfiques sur la vigueur sexuelle…

Seul ou en association avec d’autres plantes afin de bénéficier d’un effet de synergie, la cure de Ginseng, surtout celui de Corée le plus réputé, sera d’une aide évidente dans les cas de convalescence, lors de période d’examen, dans une compétition sportive.

L’éleuthérocoque

L’éleutherocoque (Eleuthérococcus senticosus dit Ginseng de Sibérie). Cette racine, cousine du Ginseng classique, a été très utilisée par les cosmonautes et athlètes russes. Elle contient de nombreux principes actifs tels que les polysaccharides à effet adaptogène. Ses qualités immunostimulante, stimulante du système nerveux, antiinflammatoire, hypolipémiante et hypoglycémiante seront bienvenues pour soutenir les performances physiques des sportifs et ceux soumis au stress chronique.

La rhodiole

La Rhodiole (Rhodiola rosea). Surnommée orpin rose par l’odeur de sa racine qui rappelle celle de la rose, elle pousse dans la toundra, où elle fait partie de la médecine traditionnelle des populations locales (Inuits, Yakoutes). C’est à cette racine que les Vikings devaient leur réputation de force et d’endurance.

Les principes actifs qu’on y trouve tels que, entre autres, la rosine, la rosavine, des salidrosides, polyphénols et huile essentielle, lui assurent des propriétés immunostimulantes permettant de retrouver la forme en luttant contre l’épuisement tant physique que psychique, jusqu’au burn out.

Le gingembre

Le Gingembre (Zingiber officinale). Plus connue du public pour son usage culinaire qui vient donner du peps à de nombreux plats, cette racine est également très intéressante pour son usage médicinal. Elle est hépato-protectrice, détoxifiante du foie, anti-nausées. Mais par ses principes actifs : zinzibérène, vitamines A et B entre autres, c’est également une plante qualifiée d’adaptogène. Elle trouve donc sa place dans les conseils anti-fatigue.

Les plantes riches en vitamine C contre la fatigue

La vitamine C est connue de tous pour son effet « coup de fouet ». En effet, elle booste l’énergie par son rôle entre autres dans la synthèse de neurotransmetteurs parmi lesquels la dopamine qui aide à démarrer la journée avec motivation. Et quand elle est d’origine naturelle, sa biodisponibilité est accrue par la présence des bioflavonoïdes contenus dans les végétaux.

L’argousier

L’argousier (Hippophae rhamnoides). La légende dit que cet arbrisseau, dont les rameaux épineux portent des grappes de baies oranges, était déjà connu de Gengis Khan comme fortifiant. Ceci est dû à la richesse de fruits en vitamine C, mais aussi d’autres vitamines, A-B-E-K, ainsi que de nombreux minéraux et oligoéléments. D’où ses propriétés immunostimulantes et protectrices du système nerveux.

L’acérola

L’acérola (Malpighia glabra ou cerise des Antilles). Avec une teneur exceptionnelle en vitamine C, des vitamines B-E, du calcium et du magnésium entre autres et divers oligoéléments. Permet de réduire la fatigue.

Le cynorrhodon

Le cynorrhodon (Rosa canina). Le fruit de l’églantier est connu en Europe pour sa teneur en vitamine C et sa composition riche en micronutrition qui en ont fait dans les campagnes un allié de choix en prévention des maux de l’hiver et de la fatigue associée.

L’hibiscus

L’hibiscus (Hibiscus sabdariffa). Augmente la motivation, le dynamisme et renforce les défenses naturelles de l’organisme par sa composition riche en vitamine C et bioflavonoïdes.

Les plantes à caféine

Dont les bases puriques (caféine, théine, théobromine, théophylline) assurent l’effet « coup de fouet ».

Le café

Le café (Coffea Arabica, Robusta, mais aussi Coffea Liberica et Excelsa). Plante bien connu pour ses effets toniques et stimulants qu’on ne présente plus.

Le thé vert

Le thé vert (Camelia sinensis). Ce petit arbre originaire de Chine est cultivé afin d’en récolter les feuilles qui vont subir divers traitements dans le but de donner les différentes variétés de thé. L’effet stimulant vient de la théine et de la vitamine C. Pour le thé vert, les feuilles récoltées sont simplement séchées et non oxydées. Les thés noirs, blancs, … sont également riches en théine.

Le guarana

Le guarana (Paullinia cupana). De cette liane qui pousse en forêt tropicale amazonienne, on utilise les graines contenues dans les fruits. Une pâte est obtenue par écrasement des amandes et fournit les principes actifs luttant contre la fatigue.

Le maté

Le maté (Ilex paraguariensis dit thé des Jésuites ou Yerba mate). Par sa caféine est un tonique, stimulant du système nerveux.

Les herbes aromatiques toniques

Le romarin

Le romarin (Rosmarinus officinalis). De la famille des Lamiaceae, cette herbe aromatique a un effet tonicardiaque, stimulant et hépato-protecteur.

Le thym

Le thym (Thymus vulgaris). Ses phénols toniques luttent contre la fatigue physique et nerveuse. Ce qui se rajoute à ses propriétés antiinfectieuses bien connues.

Les autres herbes

La sarriette, la cannelle ou encore le pin sylvestre sont des plantes corticostimulantes.

D’autres anti-fatigues naturels

Qui ne sont pas forcément des plantes, mais très souvent conseillés en lutte contre la fatigue.

La gelée royale

La gelée royale. C’est la nourriture exclusive de la reine lui permettant de vivre 5 ans au lieu de 45 jours comme les ouvrières !

D’une richesse de composition extraordinaire tant en vitamines que minéraux et oligoéléments, acides aminés ainsi que de nombreux autres facteurs spécifiques, son action en cure préventive de 3 semaines au début de l’automne permet d’éviter la fatigue hivernale. Sa couleur jaune pâle, son goût âcre et son acidité signalent sa fraîcheur.

La spiruline

La spiruline (Arthrospira platensis). Cette cyanobactérie originaire des lacs d’Afrique et d’Amérique du Sud, mais cultivée actuellement aussi en France, a des qualités nutritionnelles remarquables. Sa composition exceptionnellement riche en vitamines (A, B, E, K), en minéraux (K, Ca, Na, Mg), acides aminés et antioxydants permet de retrouver son énergie, d’améliorer son tonus et sa vitalité.

Attention toutefois à la qualité du produit, car elle fixe également les métaux lourds de son milieu de culture s’il y en a !

Le plasma marin

Le plasma marin. C’est de l’eau de mer diluée (isotonique) ou non (hypertonique) dont la concentration en minéraux et oligoéléments est équivalente à celle du plasma sanguin. Une cure permet de reminéraliser l’organisme et lutter contre la fatigue chronique et l’épuisement psychique. Elle redonne aux cellules la possibilité de fonctionner à leur plein potentiel.

L’avoine

Cette graminée, par sa richesse en minéraux et oligoéléments (silicium, fer, zinc, magnésium en fortes proportions) viendra lutter contre l’épuisement physique, la lassitude, les problèmes de mémoire et de concentration. Elle a également un léger effet stimulant thyroïdien. Et aide au sevrage (tabac, tranquillisants par exemple).

Alimentation et énergie

Il est évident que prendre des compléments alimentaires pour lutter contre la fatigue doit s’accompagner d’une alimentation revisitée. Il s’agit de limiter la fatigue digestive liée à des repas trop lourds. De veiller à apporter la micronutrition permettant un fonctionnement optimal du métabolisme avec notamment :

Le magnésium

Le magnésium, dont le rôle dans les états de stress et fatigue, est reconnu depuis longtemps. Il participe également à la production d’énergie des cellules, aidant à lutter contre la fatigue et à réguler le stress. Sa carence est fréquente, notre alimentation ne suffisant pas à combler les besoins journaliers.

La cure de magnésium régulière est conseillée dès qu’il y a stress. Pour une meilleure biodisponibilité, il est intéressant de l’accompagner de taurine, un acide aminé qui fixe le magnésium dans les cellules et de vitamine B6 qui en favorise l’entrée dans les cellules.

La vitamine C

La vitamine C aide à lutter contre le stress oxydatif, participe au bon fonctionnement des systèmes nerveux et immunitaire. Se trouve dans les agrumes, poivrons, choux (encore en plus grande quantité si lacto-fermentés), persil, …

Les vitamines B

Les vitamines B, notamment B6, B9 et B12 qui sont des alliées anti-fatigue. On les trouve dans les céréales complètes, les graines, les noix, les légumes secs ou verts, les fruits, les produits laitiers et dans la levure de bière.

Les minéraux

Les minéraux (fer, manganèse, zinc entre autres) agissent en synergie et aident à la production d’énergie et à renforcer le système immunitaire.

En conclusion, le choix est large et varié parmi tous ces compléments alimentaires issus de la phytothérapie ou autres. Avec à la clé un soutien efficace dans la lutte contre la fatigue. Mais il ne faut pas oublier le rôle du sommeil en respectant le protocole du coucher, du mouvement quotidien qui permet d’évacuer le stress et mieux oxygéner les cellules, de la gestion du stress par diverses techniques, de la lumière naturelle pour le respect du rythme circadien et le rôle de l’alimentation afin d’éviter les carences en micro-nutrition.

Nous vous conseillons les produits suivants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 commentaire

Mes points