Les plantes anti stress

la passiflore, une plante anti stress

Top 21 des plantes anti stress

Le stress est l’un des maux majeurs du 21ème siècle. Ses conséquences vont souvent bien au-delà du système nerveux, car il peut inhiber le bon fonctionnement de notre organisme, par l’intermédiaire du système nerveux autonome : problème de sommeil, de digestion, anxiété, hypertension artérielle, … ne sont que quelques exemples parmi beaucoup d’autres.

Pour le combattre, de nombreuses méthodes existent, dont la phytothérapie. Nous souhaitons vous présenter ici les plantes qui vous permettront d’accompagner votre stress ainsi que ses éventuelles somatisations, que ce soit sous forme de tisanes ou décoctions, extraits fluides ou poudres de plantes, huiles essentielles ou hydrolats … les solutions sont nombreuses !

fleur de passiflore

Cultivée en Amérique du Sud par les aztèques, la passiflore fut découverte par les missionnaires espagnols au Pérou au 16è siècle ! Son nom scientifique passiflora vient du latin passio (« passion ») et flor (« fleur »), c’est-à-dire fleur de la passion.

Rapportée en Europe, elle fut d’emblée utilisée comme remède universel, et son usage devint si abusif qu’elle fut par la suite abandonnée. Redécouverte à la fin du 19è siècle, elle fut réutilisée dans certaines pathologies neurologiques, du fait des propriétés sédatives et antispasmodiques de ses parties aériennes. Ces dernières sont en effet constituées d’alcaloïdes, de flavonoïdes et de maltol.

On utilise aujourd’hui la passiflore pour ses propriétés sédatives, anxiolytiques, analgésiques et anticonvulsivantes. Elle est aussi employée pour ses actions périphériques sur les muscles (antispasmodique musculaire) et l’appareil cardiovasculaire (bradycardisante, hypotensive). Elle permet d’accompagner l’anxiété, spécialement en cas de somatisation vasculaire, digestive ou respiratoire. Elle accompagne également les troubles du comportement chez l’enfant hyperactif.

Effets de la passiflore sur le stress selon la science : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7766837/

fleurs de valériane

La valériane est utilisée depuis l’Antiquité pour ses propriétés sédatives et relaxantes. Son nom scientifique, Valeriana, provient du latin valere, qui signifie « être en bonne santé » !

Hippocrate la recommandait dans l’Antiquité pour traiter l’insomnie, tandis que les Romaines l’employaient pour combattre les palpitations et l’arythmie. Les européens ont commencé à l’employer à la fin du 16è siècle pour soigner l’épilepsie.

Aujourd’hui, on utilise ses racines qui contiennent entre autres des flavonoïdes, du GABA, des iridoïdes. Ces racines ont des propriétés anxiolytiques, hypnotiques, sédatives mais aussi spasmolyitques, musculotropes et neurotropes. On les utilise pour accompagner l’anxiété, l’angoisse et donc lutter contre le stress. On peut aussi la conseiller pour le sevrage aux benzodiazépines, les insomnies d’endormissement et les contractures musculaires.

La valériane est contre-indiquée chez la femme enceinte et allaitante, l’enfant de moins de 12 ans.

Etude sur la valériane contre le stress : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7585905/

fleurs de lavande

La lavande est une plante locale, qui pousse en France, principalement dans le quart sud-est. Mais on en retrouve également dans les Vosges de manière sporadique. La liste des utilisations et indications des sommités fleuries de la lavande est infinie. Il existe de nombreuses variétés qui diffèrent par leur composition en composés aromatiques. Lavande fine, de plaine ou de montagne. Lavande aspic, Lavande stoechade, Lavandin super sont les plus connues.

Les fleurs de lavande ont des actifs puissants pour apaiser, tranquilliser, aseptiser et purifier le corps, tout comme l’environnement. On utilise la lavande sous forme d’infusion (usages interne et externe) mais aussi sous forme d’huile essentielle : celle-ci est une panacée pour la peau (cicatriser, réduire les hématomes, aseptiser, calmer piqûres et brûlures légères).

Dans la gestion du stress, c’est surtout la lavande officinale ou vraie (lavandula angustifolia), sous forme d’huile essentielle, qui est utilisée afin d’accompagner les troubles du sommeil ainsi que les affections liées de l’appareil digestif.

Etude sur la lavande et le stress : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3612440/

fleurs de tilleul

La mythologie a fait du tilleul un symbole d’amour et de fidélité, en raison de ses feuilles en forme de cœur. En phytothérapie, on utilise les inflorescences, qui contiennent des flavonoïdes, tanins, mucilages et huiles essentielles.

Parmi ses bienfaits et vertus, le tilleul est aujourd’hui principalement connu et utilisé pour ses propriétés anxiolytiques et sédatives ; il accompagne les troubles du sommeil de l’enfant et de l’adulte, ainsi que les dystonies neurovégétatives. On l’utilisait toutefois de manière traditionnelle pour les rhumes, les excès de sécrétion des muqueuses mais aussi pour soulager l’irritation de la gorge.

L’aubier (partie du tronc juste sous l’écorce) est également consommé comme dépuratif et stimulant hépatobiliaire.

fleurs d'aubépine

L’aubépine est un arbuste originaire d’Europe mais aujourd’hui présent dans toutes les régions tempérées de l’hémisphère Nord. En phytothérapie, on utilise surtout les sommités fleuries, récoltées à la fin du printemps. Ces sommités contiennent de nombreux composés chimiques : composés azotés, acides phénols, flavonoïdes, tanins, stérols …

Ces composés confèrent à l’aubépine des propriétés majeures de la sphère cardiovasculaire : cadiotonique, cardioprotectrice ; mais aussi des propriétés anxiolytiques, sédatives, calmantes (diminuent l’agressivité). Ces dernières propriétés permettent donc de favoriser la phase d’endormissement.

L’aubépine sous forme de tisane, de macérât de bourgeons ou d’extrait fluide (par exemple) est donc indiquée pour la régulation du système cardiovasculaire (hypertension, palpitations,  insuffisance cardiaque …) mais aussi l’anxiété avec somatisation cardiaque, l’hyperactivité, les troubles du sommeil …

Attention à l’interaction avec les anti-hypertenseurs, la digitaline, les hypolipémiants.

feuilles de mélisse

Elle est utilisée traditionnellement depuis Hippocrate au 4è siècle avant JC ! Réputée depuis longtemps pour son efficacité dans les états anxio-dépressifs, elle a été introduite en France au Moyen-Âge et entre dans la composition de nombreux remèdes, tels la chartreuse ou la bénédictine.

Aujourd’hui, la mélisse est reconnue pour ses actions sédatives et hypnotiques sur le système nerveux central ; elle a également des propriétés anti-spasmodiques, particulièrement chez les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable. Par ailleurs, la mélisse protège le système gastro-intestinal, a une action hypolipémiante (diminution du cholestérol total), une action anti-microbienne et anti-parasitaire et enfin, une action anti-oxydante.

On l’indiquera pour de nombreuses affections du système gastro-intestinal, particulièrement chez les sujets souffrants d’état neurotonique (troubles du sommeil, nervosité, anxiété, hyperémotivité ….)

La mélisse s’utilise sur conseil d’un thérapeute formé car elle possède des interactions et précautions d’emploi.

fleur de camomille

Il n’existe pas une camomille mais de nombreuses espèces ! Toutes ou presque sont utilisées en phytothérapie. En voici deux espèces principales :

  • La camomille matricaire (ou allemande) est une variété de camomille à petites fleurs jaunes, dont on récolte les capitules floraux en été, très répandue et utilisée en tisane dans les pays germaniques. On utilise ses propriétés médicinales depuis la plus haute Antiquité. Traditionnellement, la matricaire est conseillée pour soulager tous les problèmes digestifs.

Ses principes actifs amers font merveille pour activer le travail du foie, soulager l’estomac, régulariser les fonctions intestinales, mais aussi pour accompagner ballonnements, lourdeurs, migraines hépato-digestives.

  • La camomille romaine est une plante herbacée commune très odorante, dont on récolte également les fleurs. Elle est proche de la camomille matricaire, mais présente un chémotype d’huile essentielle différent.

On la conseille pour stimuler la digestion, calmer l’estomac, stimuler le foie, soulager et apaiser le système nerveux. On l’utilise également en cosmétique.

photo d'un oranger

L’oranger amer est également appelé bigaradier. C’est un arbre épineux originaire de l’Inde dont on récolte les fleurs (huile essentielle très rare et chère de néroli), les feuilles (distillation pour huile essentielle), l’écorce (pour des tisanes digestives) et le zeste des fruits (teinture mère) ! Il est utilisé de longue date en médecines ayurvédique, chinoise et moyen-orientale, pour ses propriétés sédatives du système nerveux central.

Les huiles essentielles nommées petitgrain (comme le petit grain bigaradier) sont extraites des feuilles des arbres produisant des fruits : mandarine, citron, orange … Elles sont toutes calmantes et apaisantes.

photo de houblon

Le houblon est une plante grimpante qui peut monter très haut ; ses feuilles ressemblent aux feuilles de vigne. Ses propriétés sont principalement issues des cônes de fleurs que l’on appelle strobiles. Dès le Moyen-Âge, il fut utilisé comme anaphrodisiaque, pour traiter les problèmes liés à un manque d’œstrogènes, mais aussi et surtout pour améliorer l’endormissement et le sommeil.

Aujourd’hui, il est surtout utilisé pour faciliter le sommeil, car ses cônes contiennent des composés sédatifs et anti-excitatifs. On l’utilise donc beaucoup dans les insomnies d’origine nerveuse. Son composant phyto-oestrogénique (hopéine) aide les femmes à gérer les problèmes de sommeil et de nervosité en lien avec leur cycle menstruel ou la périménopause.

fleurs de verveine

On distingue la verveine officinale de la verveine citronnée (ou odorante).

La première, dont on utilise les feuilles et sommités fleuries en infusion ou teinture-mère, est connue de longue date pour accompagner les états nerveux, crampes, ainsi que les troubles digestifs avec spasmes.

La verveine odorante au doux parfum de citronnelle est originaire des pays chauds. Riche en composés aromatiques, elle a moins de propriétés que sa cousine officinale. Mais sa douceur citronnée a des effets apaisants et digestifs, on l’utilise surtout en infusion.

feuilles de marjolaine

Son nom latin origanum majorana nous rappelle que c’est une plante digestive de la famille des origans. On utilise ses sommités fleuries, principalement sous forme d’huile essentielle, pour accompagner les troubles spasmodiques digestifs (ballonnements, nausées, flatulentes, colites, lenteurs digestives), ces derniers étant souvent d’origine nerveuse.

fleurs de millepertuis

On utilise ses sommités fleuries, récoltées de juin à septembre, dont on fera des macérations huileuses (utiles surtout par voie externe pour cicatriser – attention à la photosensibilisation), des infusions mais aussi des extraits secs et fluides. Ces derniers seront indiqués dans les états de déprime et dépression, chez les enfants comme les adultes, ainsi que leurs conséquences : troubles du sommeil, lassitude, apathie.

Outre son effet photosensibilisant, le millepertuis présente de nombreuses interactions médicamenteuses ; parlez-en à votre médecin, pharmacien ou thérapeute compétent.

feuilles de basilic

Ici aussi, il existe plusieurs sortes de basilics et plusieurs utilisations en phytothérapie :

– Le basilic dit « européen » (Ocimum basilicum ct. linalol), dont on utilise les feuilles et sommités fleuries. Les feuilles aromatisent nos plats méditerranéens, alors que les fleurs sont distillées en une huile essentielle, aux remarquables propriétés tonifiantes du système nerveux (« neuro-toniques »). Elle peut aider en cas d’hypotension, de grande lassitude, de fatigue générale. Elle est également tonifiante du système hépato-digestif (efficace en cas de paresses digestives, problèmes d’estomac, digestions trop lentes).

– Le basilic dit « tropical » (Ocinum basilicum var. basilicum), dont on utilise également les feuilles et fleurs, et qui sous forme d’huile essentielle est utilisé pour équilibrer le système nerveux (calmante, décontractante, anti-stress) mais aussi pour apaiser les spasmes et douleurs digestifs.

photo d'un plant de thym

On connaît beaucoup le thym dans l’accompagnement des pathologies respiratoires ; saviez-vous qu’il est également très utile dans les affections digestives, telles les ballonnements, indigestion ou digestion lente ? Ce sont ses propriétés antispasmodiques qui se révèlent utiles, ces spasmes apparaissant souvent dans les manifestations digestives des états stressés et nerveux. On l’utilise dans ce cas sous forme d’infusion, d’extrait sec ou fluide, l’huile essentielle étant plutôt réservée pour les affections respiratoires.

fleur de coquelicot

Bien connu pour ses fleurs éphémères mais aussi son développement spontané dans les champs, le coquelicot est une plante majeure de l’insomnie et des toux nerveuses, sèches ou d’enrouement. On peut faire infuser ses pétales, les utiliser sous forme de sirop, d’extrait sec ou fluide.

feuilles de thé vert

Les feuilles du thé vert renferment de précieuses propriétés anti-oxydantes, grâce à des polyphénols, dont le fameux « épigallocatéchine gallate » ou EGCG.

Ces feuilles sont également riches en L-théanine, un acide aminé essentiel dans la gestion du stress et la fabrication de sérotonine, dopamine.

Ainsi, le thé vert peut être qualifié de boisson propice à la détente et à l’activité mentale. A noter qu’il contient autant de théine que le thé noir, mais sa richesse en tanins atténue les effets excitants de celle-ci.

fleurs et pistils de safran

Le safran « crocus sativus » est une épice très rare et précieuse : il faut 150 000 fleurs pour obtenir moins d’un kilogramme de safran séché ! Les filaments de safran sont riches en substances activant des réactions hormonales et enzymatique. Sa composition lui donne des propriétés analgésiques et toniques sur le système nerveux, pouvant calmer les spasmes mais aussi redonner le moral. On l’utilise pour équilibrer les émotions, améliorer la qualité du sommeil, inhiber la recapture de la sérotonine (donc précaution en cas d’usage concomitant d’antidépresseurs), et équilibrer les neurotransmetteurs / la sécrétion de cortisol.

Bien entendu, et comme toutes les épices, le safran a également des propriétés stimulantes de la digestion.

racines de ginseng

Le ginseng est une panacée en médecine chinoise, on la surnomme également « fleur de vie ». C’est la racine que l’on utilise en phytothérapie. Le ginseng rouge est un ginseng qui a été chauffé. Si ce chauffage est pratiqué traditionnellement (à la vapeur d’eau puis séchage des  racines au soleil durant 15 jours), cela ne présente que des avantages : meilleure conservation et utilisation entière, en tisane ou en poudre / extrait fluide.

Les principales propriétés du ginseng sont des propriétés de revitalisation et stimulation. Cette plante est qualifiée d’adaptogène, notamment dans la régulation du stress.

photo de mandarines

On utilise la mandarine surtout sous forme d’huile essentielle, plus précisément d’expression issue du zeste du fruit. Il existe différents types de mandarine (rouge, jaune, verte …) mais leurs propriétés diffèrent peu : modératrice du système nerveux central, relaxante, sédative, hypnotique légère …

Les indications principales sont donc d’apaiser la nervosité, l’agitation, les crises d’angoisse, d’améliorer les troubles de sommeil et les états dépressifs légers.

Elle est très polyvalente et peut s’utiliser chez les jeunes enfants.

feuilles de sauge

La sauge est très connue pour ses propriétés oestrogéniques, elle est traditionnellement utilisée pour accompagner les troubles hormonaux de la femme réglée et en phase de périménopause.

Cependant, cette plante, dont on utilise les feuilles, a également de nombreuses autres propriétés, dont celle dans la thématique qui nous intéresse, d’être très calmante, par exemple en tisane prise le soir.

Le griffonia est une plante originaire d’Afrique de l’Ouest, dont on utilise les graines. De très nombreuses études ont été menées sur le 5-http (5-hydroxytryptophane), principal constituant du Griffonia Simplicifolia. Voici les principales conclusions :

  • Action antidépressive, à comparer avec celle d’un inhibiteur de recapture de la sérotonine
  • Action sédative et hypnotique : amélioration de la durée du sommeil paradoxal, de la durée et la profondeur globaux du sommeil.
  • Mais aussi : action satiétogène, action antalgique dans le cadre des fibromyalgies.

On déconseille son usage aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux personnes sous antidépresseur.

photo de racines de gingembre

On utilise le rhizome de cette plante, sous forme d’extrait sec principalement. L’huile essentielle est également très facile à trouver et à utiliser.

On lui connaît de nombreuses propriétés en lien avec la digestion (antinauséeux, tonique digestif, active le transit intestinal) ; il est également utilisé dans les états de fatigue, les périodes de surmenage. Selon les somatisations, le gingembre peut donc être un allié de choix pour accompagner la gestion du stress.

fleur de pavot de californie

Le pavot de Californie ou Eschscholtzia renferme de nombreux alcaloïdes qui ont des propriétés apaisantes du système nerveux, qui favorisent le sommeil, sans pour autant provoquer des somnolences. Il agit comme un calmant général, régulateur nerveux, il aide à mieux résister aux stress de la vie quotidienne. Il est bien toléré en pédiatrie à partir de 6 ans.

En phytothérapie, on utilisera les feuilles et fleurs, en infusion, extraits secs ou fluides, teinture mère.

des racines de réglisse

Le suc de la réglisse est traditionnellement utilisé pour soulager la toux, mais aussi pour ses effets calmants, anti-inflammatoires, cicatrisants sur la muqueuse gastrique : ce sont des symptômes souvent observés en conséquence d’un stress aigu ou chronique.

Attention, il faut l’utiliser avec précaution car il peut provoquer de la rétention d’eau par perte de potassium (effet cortisone) et notamment chez les personnes souffrant d’hypertension.

Auteur : Anne-Lise Collet – Naturopathe et Nutritionniste à Rosheim (67) – choisir-naturo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 commentaire

Mes points