DMLA, fatigue des yeux… Quelles sont les plantes et remèdes naturels ?

yeux

La vue est, de nos cinq sens, certainement celui dont la dégradation apporte un handicap très important avec des conséquences qui perturbent la qualité de vie de la personne concernée, sans parler de l’angoisse générée par l’idée de se retrouver un jour avec une perte de vision totale.

Définition et apparition

Nous assistons depuis quelques années à une progression quantitative importante d’une maladie la DMLA ,dégénérescence maculaire liée à l’âge, qui débute lentement, sournoisement. Lorsque les symptômes sont là la maladie est déjà bien installée, c’est la première cause de perte de la vision chez les plus de 50 ans.

L’origine et les mécanismes sont multiples et pas toujours bien explicités. On évoque la génétique, des réactions inflammatoires, l’encrassement de l’épithélium pigmentaire rétinien, le stress oxydant au niveau des cellules photoréceptrices très riches en oméga-3 ; d’autres facteurs  en facilitent l’apparition, l’âge bien sûr ( comme son nom l’indique !), le tabagisme, l’obésité et la présence d’un diabète de type 2, l’exposition à la lumière des yeux clairs et l’intoxication aux métaux lourds (notamment plomb et cadmium) et à certains médicaments allopathiques ( une étude de 2013 montre une augmentation du risque chez les personnes sous statines) sans négliger le rôle d’une alimentation « toxique ».

Il existe 2 formes : la forme humide d’évolution rapide avec formation de néovaisseaux , qui représente 25% des cas et la forme sèche d’évolution plus lente avec mort progressive des cellules de l’épithélium pigmentaire rétinien puis des photorécepteurs de la macula.

Symptômes

Les symptômes sont en général une impression de manquer de lumière, la déformation des lignes droites et une tache floue ou sombre au centre de la vision. La présence de l’un ou l’autre nécessite un test chez l’ophtalmologue (grille d’Amsler).

Le traitement allopathique est assez performant dans la forme humide, par contre il n’y a pas vraiment de traitement dans la forme sèche et c’est là que la naturopathie va pouvoir agir en amont , en prévention et pourquoi pas en ralentissant l’évolution.

Aide en naturopathie pour prévenir et ralentir l’évolution de la DMLA

Le premier volet le plus important et sur lequel il faut absolument travailler c’est l’alimentation. Cela ne sert à rien de prendre des compléments alimentaires si l’on ne travaille pas sur le fond ! Il faut diminuer les facteurs d’encrassement de la rétine et apporter la micronutrition essentielle ,à savoir vitamines, antioxydants et oméga-3 , que l’on pourra bien sûr, selon les cas, renforcer par la prise de compléments alimentaires de qualité.

Voici donc quelques règles à respecter ,diminuer certaines pratiques culinaires, veiller à augmenter certains apports nutritionnels

Pratiques culinaires :

 

  • Réduire les Acides Gras Saturés, les graisses cuites et trans ( viandes, laitages, aliments industriels etc…

 

  • Réduire les glucides , travailler avec la notion d’Index Glycémique pour privilégier les aliments à IG faible et modéré.

 

  • Réduire les cuissons qui forment les fameuses « molécules de Maillard » que notre corps ne reconnait pas, qui vont s’accumuler en favorisant l’encrassement. Et l’œil est particulièrement exposé à souffrir de l’excès de ces molécules qui entrainent altération de la rétine par des mécanismes de stress oxydatif. Donc limiter tout ce qui est grillades et fritures !

 

  • Limiter l’alcool, nocif en excès nous le savons, alors qu’un verre de vin rouge de qualité par jour semble intéressant pour son apport en antioxydants dont le fameux resvératrol.

 

  • Apporter en quantités suffisantes la micronutrition bénéfique à la protection de la rétine , à savoir les antioxydants et les oméga-3.

 

  • Les antioxydants sont « LE » traitement préventif du stress oxydatif qui représente une véritable agression  des cellules. Nous avons d’un côté les vitamines et minéraux , cofacteurs de nos antioxydants endogènes et de l’autre les antioxydants tels que les polyphénols et caroténoïdes apportés par l’alimentation.

Apports nutritionnels  et vitamines

 

  • La vitamine A : fruits et légumes de couleur orange et verte, huile de foie de morue, jaune d’œuf , spiruline etc…

 

  • La vitamine C : agrumes, choux ( pensez aux lacto-fermentations), persil etc…

 

  • La vitamine E : noix, graines, germe de blé etc…

 

  • Les caroténoïdes tels que la lutéine et la zéaxantcomplément alimentaire yeuxhine  qui se trouvent concentrées au niveau de la macula avec pour fonction d’absorber les radiations bleues du spectre lumineux, les plus nocives.

Riche en caroténoïdes,  l’Astaxansor  est l’un de nos meilleurs complément alimentaire naturel pour lutter contre les fatigues oculaires, protéger l’œil et préserver la vue.

Présent aussi dans les légumes et fruits colorés du jaune au rouge en passant par l’orange et le vert : chou, brocoli, épinard, carotte, papaye, pastèque, baies rouges, jaune d’œuf etc…

 

complément alimentaire pour les yeux

  • Les polyphénols présents dans les baies rouges, raisin, grenade, chocolat noir mais aussi dans le Resverasor. 

Un de nos complément alimentaire naturel contenant du reveratrol et autres polyphénols de raisins.

 

 

  • Les oligo-éléments dont Zinc et Sélénium dans le germe de blé, graines de sésame-pavot-courge, noix, produits de la mer. N’hésitez pas à essayer également notre complément alimentaire à base de plasma marin riche en minéraux et oligo-éléments naturels.

 

  • Les oméga-3 dits Acides Gras Essentiels, car nous ne pouvons les synthétiser et sommes obligés d’apporter par l’alimentation. Ils font partie de la structure membranaire de nos cellules, ont un rôle antiinflammatoire entre autres et sont donc indispensables au bon fonctionnement cellulaire. On les trouvera d’origine végétale dans les huiles de lin-chanvre-noix-colza et d’origine animale dans les poissons gras sous forme de DHA et EPA, sachant que 50% des acides gras de la rétine sont des DHA.

Retrouvez également notre huile de foie de morue riche en vitamine A, D, EPA et DHA. La vitamine D contribue au maintien d’une ossature normale.

Conseils supplémentaires et phytothérapie 

Comme toujours il faut miser sur le rôle préventif d’une bonne hygiène de vie où une alimentation dite de type hypo toxique trouvera toute sa place pour entretenir et garder le plus longtemps possible une bonne vue. Et bien sûr d’autres conseils ne sont pas à négliger en complément.

  • Le port de lunettes de soleil, à bon escient toute fois

 

  • La gymnastique des yeux ( et oui, il y a des muscles qui se travaillent aussi à ce niveau)

 

  • La phytothérapie pour une action locale avec notamment le gingko biloba (disponible en extrait fluide) pour son action sur la microcirculation, les feuilles de myrtilles riches en antioxydants et hypoglycémiantes, le bourgeon de charme antihémorragique dans la forme humide etc…
  • Le soutien des émonctoires pour limiter l’encrassement général de l’organisme et notamment le soutien du foie qui en Médecine Traditionnelle Chinoise est lié aux yeux ! Avec le chardon-marie, le radis noir et artichaut réunis dans le cyrasil , mais auss le pissenlit , et la fumeterre (en extrait fluide).

En conclusion le rôle de l’hygiène de vie est toujours présent en préventif et quand il s’agit de curatif, il sera, selon le stade d’évolution de la maladie, intéressant de compléter avec des cures régulières de compléments alimentaires de qualité afin de soutenir au maximum son organisme

Anne Dominique Meyer Naturopathe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 commentaire

Mes points