Ballonnements : Comment y remédier avec des remèdes naturels ?

maux de ventre

Les ballonnements ou flatulences désignent la production et l’excès de gaz dans la partie gastro-intestinale et l’accumulation de celui-ci au niveau de l’estomac ou de l’intestin. Ce gaz à l’origine des ballonnements peut s’expulser ou s’échapper involontairement à travers deux orifices : la bouche et l’anus.

Nous vous conseillons les produits suivants

Digemel

Au bon goût d'extraits de plantes. Idéal pour une digestion commune et sans problème.
9.90

Drainasor C-3

Complexe à base de plusieurs plantes. Permet de continuer le drainage naturel du corps.
15.50

Fumeterre extrait fluide

Idéal pour une digestion commune et sans problème.
10.80

Inulac

Préserve la flore intestinale et permet son fonctionnement normal.
12.50

Quels sont les symptômes du ballonnement ? 

De nombreux problèmes digestifs tels que des douleurs abdominales, des gaz, la diarrhée, des reflux, la constipation, une digestion laborieuse et difficile pouvant à terme déclencher des soucis inflammatoires.

Les causes du ballonnement 

Concrètement comment cela se passe ? Les aliments doivent se décomposer pour être digérés et souvent ils fermentent au sein de l’appareil digestif soit parce que l’alimentation est inadaptée ou parce que les aliments sont mal associés. Nous y viendrons à la fin de cet article.

Vous éprouvez ces sensations et avez un ventre gonflé ? Nous vous proposons dans cette deuxième partie nos astuces naturelles pour lutter efficacement contre les ballonnements.

La Phytothérapie : le recours aux plantes

Aussi, avoir des actions préventives pour éviter les ballonnements est indispensable tout autant qu’une connaissance des thérapies naturelles venant à soulager ces inconforts.

2 Aliments naturels et efficaces 

Découvrez ici 2 recettes naturelles idéalement conçues pour lutter efficacement contre les ballonnements.

L’argile

Argile verte ultra ventilée que l’on trouve généralement en magasin bio. Elle s’utilise de la façon suivante : munissez-vous idéalement d’une cuillère en bois (le métal tue le principe actif de l’argile) puis versez l’équivalent d’une cuillère à café dans un verre d’eau de 150 ml, mélangez et laissez reposer quelques heures. L’argile restera au fond du verre pour laisser place à une eau trouble et argileuse : c’est ce liquide qu’il faudra boire. Jetez le reste d’argile et préparez un nouveau verre. Conseil : buvez 2 verres par jour jusqu’à disparition des symptômes.

Le chardon actif

Il permet d’absorber les gaz intestinaux et de freiner leur production.
On le trouve vendu sous forme de poudre ou de gélules. Préférez la formule en poudre, car bien souvent les gélules sont faites à partir de gélatine (parfois animale) et d’additifs. En revanche il peut être intéressant d’avoir une petite boite de comprimés de charbon actif bio en cas d’absence de chez soi : le transport sera facilité. Prenez 30 minutes avant le repas une cuillère à café de charbon mélangée avec un petit peu d’eau.

Les tisanes et les plantes 

Elles sont un remède parfait pour lutter contre l’acidité du corps et apportent des minéraux fabuleux pour sortir de l’inconfort digestif.

La menthe

Versez une petite poignée de menthe fraiche ou séchée dans l’eau chaude et laissez infuser 5 minutes. Pour potentialiser les bienfaits de la menthe ajoutez une cuillère à café de miel de romarin. Après chaque repas, elle facilitera la digestion et aidera à lutter contre les douleurs abdominales.

La tisane curcuma et gingembre

Parfaite pour lutter contre les problèmes inflammatoires, elle donnera de l’énergie à votre système digestif pour vous accompagner vers une digestion plus douce et tranquille. Faites bouillir à petits feux une casserole d’eau chaude et ajoutez un morceau de gingembre d’environ 6 centimètres, 3 rhizomes de curcuma frais et faites cuire environ 20 minutes. Servez avec une cuillère à café de miel de romarin, plante extraordinaire pour les flatulences et les gaz.

Le fenouil

très connu pour accompagner les digestions difficiles, il vous aidera si vous ressentez des ballonnements à l’issu du repas : soit vous mâchez quelques graines de fenouil à la fin du repas, soit vous faites infuser les graines dans de l’eau chaude pour préparer une tisane.

Quid sur l’alimentation ?

En mettant le focus et la conscience sur le choix de vos aliments, vous éviterez de vous pencher sur les remèdes afin d’agir sur vos ballonnements de manière préventive.

Les aliments à éviter 

Les crucifères de manière générale, par exemple le chou : de Bruxelles, brocoli, chou-fleur, choucroute. Autres aliments : les haricots secs, les oignons, les mies de pain, les boissons gazeuses, la bière, les fromages à pâte molle (souvent associés au pain !), mais aussi les prunes, les avocats. Bien que certains aliments cités soient excellents pour la santé, il convient d’en consommer de manière raisonnable et d’éviter de les manger de façon excessive.

Pour prévenir les ballonnements

Privilégier la consommation de viande blanche et poisson associés aux légumes verts jeunes et doux tels que les épinards, les jeunes pousses de salade, la mâche, les légumes verts en général cuit vapeur et épépinés (tel que la courgette). Si vous souhaitez manger des féculents, associez-les plus avec des légumes qu’avec des protéines (viande, œuf, poisson, fromage) et sélectionnez des féculents doux : riz, sarrasin, pomme de terre. Pensez aussi à la patate douce et au quinoa qui remplacent à merveille les amidons souvent responsables d’inconforts digestifs.

Si vous êtes adeptes des produits laitiers sachez que les fromages à pâte dure seront mieux accueillis, car leur composition est plus digeste tout comme le fromage blanc et les faisselles très riches en probiotiques naturels.

Et les sucres : amis ou ennemis des ballonnements ?

De préférence mangez les sucres des fruits mûrs tels que les compotes de pommes ou poires, les bananes bien mûres. Évitez les sucres rapides après le repas comme les pâtisseries qui génèreront de la fermentation au niveau de l’estomac. Bonne nouvelle : le sucre a sa place de choix vers 17 h donc n’hésitez pas à vous concocter un petit goûter anti-ballonnement !

 

Esther Schmitt Nutritionniste et Naturopathe – estherschmitt.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 commentaire

Mes points