Stressor C-5 | Soria Natural France | SoriaVie

Stressor c-5

15.00

Pour passer des journées en toute sérénité, contribue à trouver un meilleur sommeil et pour rester zen en situation de stress.

Flacon de 50 ml

Conseils d’utilisation :

  • Adultes : 3 x 1 ml dans un peu d’eau
  • Présence de valériane, ne pas donner aux moins de 12 ans
Catégorie :

Product Description

Complexe très concentré en passiflore qui contribue à apporter calme et sérénité aux plus grands nerveux. Son action est rapide. Idéal pour rester zen en situation de stress.

Recommandations :

  • Un complément alimentaire ne peut se substituer à une alimentation variée, équilibrée et à un mode de vie sain
  • Ne pas dépasser la dose journalière indiquée
  • A conserver à température ambiante
  • A tenir hors de portée des enfants
  • Consulter un médecin si les inconvénients persistent
  • Ne pas utiliser pendant la grossesse et l’allaitement sans avis médical
  • Déconseillé aux moins de 12 ans

Pour la petite histoire :

La Passiflore trouve ses origines au Mexique. D’abord utilisée pour ses vertus sédatives par les Aztèques, elle est appelée Passiflora incarnata , signifiant « fleur incarnant la passion », par les jésuites, au XVIe siècle. Ils voyaient, dans la constitution de la plante, l’illustration de la passion du Christ. Rapportés en Europe par les conquérants espagnols, ces fruits furent d’abord consommés pour leurs qualités rafraîchissantes. Il faut attendre le XIXe siècle pour que la passiflore fasse partie de la pharmacopée européenne, lorsque les médecins américains reconnaissent, à leur tour, les vertus sédatives de la plante, mentionnées par les Aztèques. C’est en 1937 que la passiflore entre dans la pharmacopée française pour ses effets,  anxiolytiques et sédatifs.

L’Aubépine est répandue en Europe et en Amérique du Nord. Elle est d’abord utilisée pour traiter les troubles vasculaires dans la médecine traditionnelle chinoise. Puis en Europe, au Moyen Age, elle sera reconnue pour traiter les calculs renaux et vésicaux. A la fin du XIXe siècle, on reconnaît les différents usages de l’aubépine : ses effets sur le coeur, comme fortifiant par exemple, et ses effets contre l’anxiété.

On cultive la Valériane en Europe centrale et orientale par semis au printemps, tandis que sa racine et son rhizome sont récoltés au bout de deux ans, à l’automne.

Le nom de la valériane viendrait du latin valere qui signifie « bien se porter ». L’odeur caractéristique de cette plante, cultivée en Europe et en Asie du Nord, est à l’origine de bon nombre de légendes et d’appellations. C’est cette odeur prononcée qui est censée attirer les chats : d’où le nom vernaculaire d' »herbe-aux-chats » donné à cette plante. La valériane est également utilisée depuis des temps immémoriaux par les Chinois et les Indiens : ces derniers consommaient ses racines et en faisaient usage pour parfumer leur tabac. Dans l’Antiquité gréco-romaine, la valériane est connue pour ses vertus apaisantes et relaxantes. Au Moyen Age, elle fait figure de remède universel : d’où son nom de « guérit-tout ». On y recourt pour lutter contre la toux, le manque de souffle, les troubles de la menstruation et ceux de la vision. On l’utilise également pour soigner contusions et lésions, coupures et furoncles, comme antidote aux poisons et comme remède contre l’épilepsie. De nos jours, la valériane est essentiellement employée pour apaiser les troubles nerveux et pour améliorer la qualité du sommeil. C’est également un antidouleur efficace contre les maux de tête et un décontractant utilisé en cas de douleurs musculaires ou articulaires.

Composition

  • Passiflore (12%)
  • Aubépine (7%)
  • Valériane (6%)
  • Orange amère (HE) (0,15%)
  • Glycérine végétale

Produits similaires