Dologen 16-C | Soria Natural France | SoriaVie

Dologen 16-c

19.90

Contribue à diminuer la douleur et les états inflammatoires

Boite de 30

Conseils d’utilisation :

  • Adultes : x1 gélules par jour
Catégorie :

Product Description

DOLOGEN est une association de plantes utilisées traditionnellement pour diminuer les douleurs dont celles d’origine rhumatismales et musculaires, même chroniques. Il a une action rapide et agit de façon naturelle pour apaiser votre organisme.

Recommandations :

  • Un complément alimentaire ne peut se substituer à une alimentation variée, équilibrée et à un mode de vie sain
  • Ne pas dépasser la dose journalière indiquée
  • A conserver à température ambiante
  • A tenir hors de portée des enfants
  • Consulter un médecin si les inconvénients persistent
  • Ne pas utiliser pendant la grossesse et en cas d’ulcère sans avis médical
  • Déconseillé en cas d’allergies aux dérivés salicylés

Pour la petite histoire :

L’Harpagophytum est une plante utilisée depuis des siècles en Afrique pour soulager les personnes souffrant douleurs articulaires, lombaires et musculaires.  Les premières descriptions occidentales de la plante datent de 1820, mais c’est en 1907 qu’un Allemand « découvrit » ses vertus médicinales, au contact des peuples indigènes. En 1950 un chercheur allemand s’est intéressé de plus près à la griffe du diable.  Employée depuis peu en Occident pour ses vertus antidouleur et anti-inflammatoires, elle est prescrite dans le traitement de l’arthrose, des rhumatismes, des tendinites, des entorses, du torticolis.

Le Saule blanc est utilisé depuis 2 500 ans pour soulager les personnes atteintes de douleurs articulaires et vaincre la fièvre. En Chine, il est consommé dès le Ve siècle avant notre ère comme antipyrétique et analgésique. Au Ier siècle, le médecin, pharmacologue et botaniste grec Dioscoride propose de consommer « des feuilles de saule, écrasées avec un peu de poivre et trempées dans du vin pour calmer les douleurs situées dans la région lombaire. Durant le Moyen Age, le saule blanc est un produit dont l’usage est favorisé pour réduire les vomissements et traiter les verrues. En 1828, le pharmacien français Leroux parvient à isoler le principe actif du saule : la saliciline. Dix ans plus tard, Piria élude sa transformation par le corps en acide salicylique. La synthétisation de cette substance active créa l’Aspirine.

La Reine-des-prés trouve ses origines en Europe. Depuis des siècles, on l’utilise pour ses vertus aromatiques et décoratives. Elle est ajoutée aux vins, hydromels, bières. Les druides l’utilisaient pour soigner et la considéraient comme sacrée. Elle était censée porter bonheur et on la trouve dans les bouquets de mariées au Moyen Age. Elle fut utilisée jusqu’au XVIe siècle comme ornement ou arôme et plante médicinale par les soigneurs de l’époque. Au milieu du XVIIe, Nicolas Culpeper l’utilisa « bouillie dans le vin » pour soigner les spasmes. Ce n’est qu’au XIXe siècle que l’abbé Obriat révéla ses bienfaits. Le Dr Teissier, à l’Hôtel-Dieu, l’utilisa alors pour les problèmes articulaires. Puis, un peu plus tard, les chimistes Nietzki et Hoffman mirent en lumière ses principes, notamment les dérivés salicylés précurseurs de l’acide acétylsalicylique que l’on trouve aujourd’hui dans un des médicaments les plus courants au monde : l’aspirine.

Composition

  • Saule (150mg)
  • Harpagophytum (200mg)
  • Reine des prés (50mg)