Bourdaine (Rhamnus Frangula ou Frangula Alnus)

Description

Buisson non épineux jusqu’à 4-5 m de hauteur. Écorce rougeâtre avec de petites taches allongées blanches; feuilles ovales, 3-6 cm long, 2-4 cm de large, alternées, glabre avec des nervures secondaires prononcées dans le dos. De la veine principale, huit à douze veines parallèles prennent naissance vers les bords. Lorsqu’elles sont jeunes, elles présentent quelques apex basaux, les stipules, égales à la moitié de la longueur du pétiole; celui-ci est aussi long que la troisième partie de la lame foliaire. Les bords des jeunes rameaux prennent une couleur cendrée et sont légèrement duveteux; le reste de la plante est glabre. Les fleurs forment de petits groupes où les feuilles se rencontrent, toujours en petit nombre. Elles sont petites et ont un calice verdâtre divisé en cinq lobes, entre lesquels se trouvent des pétales ovoïdes. Les étamines sont également cinq et se trouvent parmi les pétales. Beaucoup de fleurs meurent, de sorte qu’en général, à l’aisselle de chaque feuille, on ne trouve qu’un ou deux fruits de 8mm de diamètre). Elles sont vertes au début et deviennent ivoire avant de devenir roses; plus tard, elles se transforment en un rouge profond et enfin en une drupe brillante noire. Les fruits n’ont presque pas de chair et ont, normalement, deux ou trois petites graines compressées. La Bourdaine appartient à la famille des Rhamnaceae.
La bourdaine est originaire d’Europe, des régions méditerranéennes et du nord-est de l’Asie. Elle pousse dans les régions montagneuses, dans les zones humides, au bord des ruisseaux et des rivières, des bois, etc. Elle fleurit en avril et juin et doit être récoltée au moment de la floraison, si possible quand le temps est humide de préférence les branches de trois à quatre ans.

Partie utilisée

Écorce séchée de tiges et de branches. Elle ne doit jamais être utilisée fraîche ou non mûre car elle est toxique à ces stades et a un fort effet émétique.

Indications

Usage interne

  • Constipation occasionnelle.
  • Nettoyage intestinal avant une intervention chirurgicale ou des radiographies.
  • Maladies où il est nécessaire de déféquer des selles molles: fissures anales, hémorroïdes, après chirurgie recto-anale.
  • Dyskinésie hépato-biliaire.
  • Adjuvant des traitements anthelminthiques.

Usage externe

  • Nettoyage et désinfection des plaies.
  • Herpès simple

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 commentaire