Les bienfaits de l’armoise

armoise plante

L’armoise (Artemisia Vulgaris) est une plante vivace, érigée, aromatique, avec une longue tige, très ramifiée. Elle mesure généralement de 60 à 120 cm de hauteur.

Description botanique

Feuilles : la feuille d’armoise, odorante au toucher, est de couleur vert foncé sur leur face supérieure et blanc tomenteux sur le revers, avec de nombreuses et minuscules capitules de couleur brun rougeâtre, disposées en grandes grappes denses, foliées. Les feuilles basales sont longues de 5 à 8 cm, largement pédonculées, pennatifides. Feuilles caulinaires dentées et embrassantes, segments de dernier ordre lancéolés.

Fleurs : capitules dressés, ovoïdes, de 3 à 4 mm de long, avec des fleurs jaunes qui forment une longue grappe pyramidale. Bractées involucrales couvertes de tomentum dense, avec une large marge scarieuse.

Fruit : le fruit est un akène glabre.

Famille : l’Armoise fait partie de la famille des Astéracées, tout comme sa cousine des montagnes, l’Absinthe (Artemisia Absinthium), mais aussi l’Ambroisie à feuilles d’Armoise (Ambrosia Artemisiifolia), toxique et allergisante pour l’homme.

Origine géographique et récolte

Espèces rudérales largement répandues en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Elle pousse dans les zones non cultivées, le long des routes, des berges, etc.

La floraison a lieu en été. La récolte des feuilles a lieu avant la floraison, tandis que la récolte de l’apex fleuri se fait pendant la floraison. Séchage rapide à l’ombre.

Partie utilisée en phytothérapie

Feuilles et apex fleuri. Parfois la racine.

Bienfaits

L’armoise est une plante officinale reconnue dans la phytothérapie et en herboristerie pour ses propriétés médicinales. On lui confère des propriétés telles qu’un effet tonique, fébrifuge et antispasmodique, pour lutter contre la fièvre et les spasmes. L’armoise est également utilisée en tant que vermifuge, mais aussi pour lutter contre les troubles digestifs. Enfin, l’armoise est connue pour être la plante de la femme. Son nom latin (Artemisia) vient de la déesse Artémis, protectrice des femmes et des jeunes enfants. Voici donc une liste de symptômes et affections pour lesquels elle est traditionnellement utilisée :

  • Perturbations du système digestif : manque d’appétit, flatulences, ballonnements, dyskinésie hépatobiliaire, crampes et spasmes gastro-intestinaux, vomissements, constipation ou diarrhée.
  • Action antiseptique et antiparasitaire : utilisé dans de nombreuses médecines traditionnelles contre  l’helminthiase (maladie provoquée par la présence de parasites, les helminthes, en trop grand nombre dans l’organisme), le paludisme (l’artémisinine, un des principes actif présent dans l’armoise, est utilisée dans la composition des traitements antipaludéens) ou encore les diverses infections ( internes, externes, plaies infectées, …).
  • Troubles féminins : contre la dysménorrhée (absence de règles) et l’aménorrhée (règles douloureuses). Également utilisée en cas de bouffées de chaleur, notamment avec l’arrivée de la ménopause chez la femme.
  • Troubles du système nerveux : irritabilité, tension nerveuse, insomnie, anxiété et agitation.
  • Contre les insectes : l’armoise est utilisée dans de nombreux pays contre les insectes. En Chine par exemple, sous forme de brulots, contre les insectes volants. En France également, notamment dans les Vosges, sous forme de décoctions appliquées directement sur la peau, pour apaiser en cas de piqûres d’insectes.
  • Pour son action tonique : pour résister contre les agressions envers l’organisme, notamment en hiver (maux de gorge, toux, rhume, affection de l’appareil respiratoire, …).
  • Pour son action anti-inflammatoire : l’armoise serait, grâce aux phytosterols qu’elle contient, un allié contre les maladies inflammatoires et articulaires telles que les rhumatismes ou la goutte.

Comment consommer l’armoise ?

L’armoise peut être consommée en infusions, tisanes ou en décoction à partir de feuilles fraîches ou séchées. On peut également l’utiliser par voie externe en cataplasmes. Enfin, pour profiter de ces vertus médicinales, elle peut se présenter sous forme d’huile essentielle, teinture mère ou en d’extrait de mélisse (extrait sec), qui sont plus concentrés en principes actifs.

Contre-indications

L’armoise peut être toxique à très fortes doses. En effet, elle contient de la thuyone, qui peut provoquer des nausées, diarrhées, voire des vertiges et des convulsions. La prise d’armoise est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes, ainsi que chez les enfants.

L’armoise ne doit pas être confondue avec l’ambroisie à feuilles d’armoise, appartenant à la même famille, mais qui est toxique et hautement allergisante.

Nos produits à base d'armoise

artemisia complex

Artemisia complex c-15

Complexe de plantes conseillé en cas de règles douloureuses, de syndrome prémenstruel, de cycles irréguli...
16.95

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 commentaire

Mes points