DETOX – DRAINAGE : quelle différence ?

Artichaut - Détox - Foie

C’est le printemps, les petites feuilles poussent aux arbres, les fleurs s’épanouissent et les oiseaux gazouillent. La luminosité change, on voit la vie sous un jour nouveau. Et l’on a envie, besoin, d’entrer dans cette saison avec un intérieur tout propre : le fameux nettoyage de printemps où l’on va s’alléger des poussières de l’hiver, de la pollution des jours gris. Non, ce n’est pas le début d’un article pour vous proposer des recettes de lessive maison…. Encore que ?

Mais c’est pour faire le parallèle avec notre corps à qui nous avons infligé tout l’hiver une nourriture souvent trop riche (pour lutter contre le froid, disons-nous !), trop sucrée (pour lutter contre le blues des jours sans soleil !), période aussi peut être trop alcoolisée pour certains (ah, les fêtes de fin d’année… et les autres !), bref notre corps a sans doute lui aussi besoin de s’alléger et se nettoyer pour aborder les beaux jours.

D’ailleurs « détox » est le grand mot à la mode ces derniers temps, plus un journal, plus une émission ne passe sous silence ce terme. Mais au fait qu’entend -on par détox et drainage ?

Quelle différence entre ces deux termes ?

Avant tout il s’agit de comprendre le fonctionnement de notre organisme qui est une véritable usine à réactions chimiques que l’on regroupe sous le terme de métabolisme. En simplifiant, tout ce qui entre dans notre corps, que ce soit par le système digestif, par le système respiratoire, par le système cutané, ainsi que nos émotions, doit être traité. Et nous mettons en vrac dans ce vaste fourre -tout : l’alimentation et son cortège d’additifs (les fameux E), les pesticides, les perturbateurs endocriniens, les ondes électromagnétiques, les pollutions chimiques diverses et variées (cosmétiques, médicaments etc…), les psycho toxines etc…. ça , c’est pour les toxiques. Et les toxines, ce sont les déchets produits par le fonctionnement normal de notre organisme en santé.

Mais quelle que soit l’origine, toxiques et toxines doivent être éliminées de notre corps et pour cela nous avons des portes de sortie : les émonctoires. D’abord le foie puisque la quasi-totalité de ce qui pénètre dans l’organisme passe par le foie pour y être métabolisé, redirigé ou éliminé, l’intestin par l’intermédiaire des selles et les reins par l’urine. Puis peau et poumons qui peuvent être sollicités quand le trio premier est surchargé, débordé, fatigué. Ce qui explique qu’en naturopathie, puisqu’on a cette fameuse vision holistique de la personne et que l’on ne s’arrête pas juste aux symptômes mais que l’on cherche la cause…. on pensera toujours dans les problèmes des systèmes cutané et respiratoire à travailler sur les émonctoires primaires.

Donc on l’a compris, le corps est capable de s’autogérer pour éliminer toxiques et toxines, sauf que… si  ce corps est dépassé par la quantité de travail à fournir, il souffre, s’épuise à suivre la cadence et s’encrasse. D’où la nécessité de lui donner un coup de pouce, et ce notamment aux changements de saison. Dans toutes les traditions, les religions, on retrouve ces notions de détox par diverses pratiques alimentaires telles que l’éviction de certains aliments sur une période précise, voire la pratique du jeûne. De même nos anciens profitaient des bienfaits de l’alimentation de saison, le pissenlit au printemps dont l’amertume est l’amie du foie en est un exemple.

La détox

La détox est ce que notre corps est capable de faire tout seul sur le plan de l’élimination. Il s’agit de le soutenir en restant dans des quantités de toxiques et toxines qu’il peut gérer et c’est là toute l’importance d’une hygiène de vie au quotidien, basée sur une alimentation dite de type hypo toxique, une gestion des émotions et bien sûr du mouvement, de la respiration et un sommeil réparateur. Mais qui, de nos jours, peut s’inscrire dans un parcours sans faute ? Manger « bio » n’est pas une garantie, on y trouve aussi des aliments ultra-transformés (nos ennemis selon la classification NOVA), qui n’a pas quelquefois des émotions difficiles à gérer, du stress, des jours sans, où le mouvement ne sera pas présent, des jours où l’air respiré n’est pas dénué de toute pollution… bref, de nos jours il est bon de soutenir l’organisme dans son travail de détox. Et c’est là tout l’intérêt du drainage. Pour moi, le drainage regroupe toutes techniques que le thérapeute peut utiliser pour stimuler la détox ; on pensera aux techniques manuelles (drainage lymphatique, réflexologies diverses, massages, hydrothérapies…). On pensera bien sûr à la phytothérapie : les plantes sont nos aides précieuses pour soutenir nos émonctoires fatigués. Et la « magie » des plantes vient du fait qu’elles permettent au corps de s’auto-régénérer, elles le soutiennent, l’aident à travailler, encore et toujours, afin de retrouver sa vitalité. Nos grand-mères, et leurs grand-mères bien avant elles, connaissaient déjà les bienfaits d’une simple infusion. De nos jours diverses galéniques sont proposées, gélules de poudre de plante, extraits fluides, teintures mères et j’en oublie, sans parler des huiles essentielles pour l’aromathérapie et des bourgeons ou jeunes pousses pour la gemmothérapie.

Quelques plantes pour soutenir le foie

Vous trouverez des plantes qui soutiendront plus spécifiquement le foie (artichaut, chardon Marie, radis noir par exemple…), l’intestin (camomille, aloé vera…), les reins (pissenlit, orthosiphon…), la peau (bardane, pensée sauvage…), le pancréas (ronce et noyer…), les poumons (thym, aunée…) mais il ne faut pas oublier que les plantes possèdent plusieurs principes actifs et peuvent pour certaines travailler à plusieurs niveau, de même que l’utilisation en combiné de plantes différentes va donner lieu à une synergie qui en renforcera l’efficacité.

Alors, c’est le printemps, ouvrez vos fenêtres, laissez le soleil entrer dans vos maisons et votre cœur, remettez les compteurs à zéro avec votre détox-drainage, mais surtout profitez des bienfaits de cette cure pour repartir sur de bonnes habitudes d’hygiène de vie au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 commentaire