Description

angélique officinalePlante herbacée robuste bisannuelle, 1-2 m de hauteur. Les feuilles sont grandes, alternes, larges, lancéolées, pétiolées, de forme triangulaire, opposées, bi-ou tri-pinnatisectes, dentées (bords de scie), glaucus à l’intérieur et un pétiole s’élargissant à la base, où elles forment une gaine membraneuse. Au cours de la première année, une rosette au niveau du sol jaillit et par la seconde une grande tige rainurée dans laquelle des ombelles composées de fleurs supérieures sont présentes. Le pétiole est jusqu’à 50 ou 60 cm de longueur au cours de la deuxième année et se couvre d’une peau rouge-violacée. Les fleurs sont petites, blanches ou légèrement vertes, avec un long pédoncule groupé en ombelles au sommet de la tige. Fruits en diachénium, de 5 à 6 mm, oblongs, formés de méricarpes dans le dos avec deux fines côtes appelées ailes et trois stries dorsales. L’odeur est très caractéristique. Cette plante appartient à la famille des Apiacées (Ombellifères).
Elle fleurit entre avril et juin, selon la zone géographique.
Elle pousse dans le nord de l’Europe et en Asie, mais est plus abondante dans la région scandinave, au Groenland et Islande. Elle pousse dans des endroits humides.
Récolte: la racine doit être coupée avant l’inflorescence, entre octobre et décembre, sur des plantes de plus de deux ans. Les fruits sont récoltés mûrs (les ombelles sont complètement coupées) au cours de l’été de la deuxième année. La racine et les fruits ne peuvent pas être obtenus à partir de la même plante.

Partie utilisée

La racine de la plante est la partie principale utilisée, bien que parfois des fruits soient également employés. L’angélique a une odeur aromatique caractéristique qui la rend très vulnérable à l’attaque des insectes. Pour cette raison, cette plante médicinale doit être conservée très soigneusement, à l’abri des insectes.

Indications

Utilisation interne

  • Troubles digestifs: dyspepsie, sensation de satiété, éructation, distension épigastrique, flatulence et météorisme, atonie digestive (examen post gastrique), spasmes digestifs d’origine nerveuse, manque d’appétit, dyskinésie biliaire, gastro-entérite, entérocolite, intestin irritable, etc. .
  • Maux de tête d’origine nerveuse et digestive.
  • Troubles nerveux: stress, anxiété, insomnie, dépressions, névrose et faiblesse nerveuse.
  • Il est également recommandé aux étudiants lors de leurs examens; les personnes qui se remettent d’une maladie qui s’affaiblit et, en général, toute personne en situation de stress.
  • Troubles cardio circulatoires: hypertension artérielle, maladies coronariennes, etc.
  • Troubles respiratoires: bronchite, asthme, rhume, grippe.
  • Dysménorrhée.

Usage externe

  • Entorses et bosses, névralgies, rhumatismes, plaies, ulcères cutanés.
  • Troubles cutanés: vitiligo, psoriasis et leucodermie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 commentaire

Mes points